Patrick Sébastien est-il beauf ? Il répond

, modifié à
  • A
  • A
"Il n'y a rien de plus agréable que d'être pris pour un con par des gens qui le sont deux fois plus que toi", affirme Patrick Sébastien 1:07
"Il n'y a rien de plus agréable que d'être pris pour un con par des gens qui le sont deux fois plus que toi", affirme Patrick Sébastien
Partagez sur :
Invité d'"Anne Roumanoff, ça fait du bien", Patrick Sébastien est revenu sur l'étiquette de beauf que certains Français lui ont collé. Un jugement qui fait sourire l'ancien animateur, qui en profite également pour donner le fond de sa pensée sur cette nouvelle télé de laquelle il a été évincé.  
INTERVIEW

Des chansons parfois vulgaires ou simplistes, un franc-parler qui marque, et une volonté de rester au plus près des Français malgré des liens avec les puissants. S'il a une grande culture, Patrick Sébastien est avant tout "un gamin de 12 ans qui ne veut pas grandir", confie-t-il. Une facette de sa personnalité qu'il met volontiers en avant et qu'il n'hésite pas à mêler à un humour potache. Autant d'éléments qui ont donné à l'artiste multi-facettes une image de beauf. Mais il l'assure, il ne fait "qu'en jouer". 

"Mon loisir préféré ce sont les mots-croisés de Télérama !"

Invité d'"Anne Roumanoff, ça fait du bien" ce jeudi pour évoquer la sortie de son dernier ouvrage, J’ai déplacé l’éléphant, qui condense et contextualise des répliques de la vie courante qui l'ont marqué, l'animateur est revenu sur cette étiquette qui ne le gêne pas le moins du monde. "Il n'y a rien de plus agréable que d'être pris pour un con par des gens qui le sont deux fois plus que toi", affirme-t-il au micro d'Europe 1. "Vous ne pouvez pas savoir le plaisir que cela procure."

"J'ai été jugé, on m'a traité de beauf, mais je suis un garçon tolérant, humaniste, et mon loisir préféré ce sont les mots-croisés de Télérama ! Si c'est ça être un beauf, ça me va très bien, il n'y a pas de souci."

Un peu plus d'un an après son éviction du PAF [le 11 mai 2019 avec les Années Bonheur, ndlr], Patrick Sébastien est également revenu sur ses 44 ans de carrière dans le petit écran. Évoquant une "douleur" qui, comme toutes les autres, "permet de positiver", il assure en avoir fait le deuil et ne plus vouloir y retourner. Sa "troisième vie", l'ex-animateur la consacre désormais à l'écriture de chansons, de scénarios, ou de livres. Ce qui ne l'empêche pas de porter un regard critique sur cette nouvelle télévision qui l'a poussé vers la sortie.

"On n'est pas loin de l'ORTF !"

"Aujourd'hui, elle n'est plus faite pour les artistes", estime-t-il. "Que ce soit pour faire des émissions ou des téléfilms, ça passe par des codes et il y a des mecs dans des bureaux qui jugent ce qui est bon ou pas." Finalement, "on n'est pas loin de l'ORTF ! Seulement à cette époque, c'était les femmes des présidents de la République et des ministres qui disaient ce qui n'était pas bien !"  

Alors, afin que les artistes soient de nouveau soumis au seul jugement qui trouve grâce aux yeux de Patrick Sébastien, celui du public, il a décidé d'emmener son "Plus grand cabaret du monde" en tournée dans toute la France à partir de novembre 2020. Pas moins de trente Zénith sont prévus pour cette version sur scène de son émission culte. Un retour sous les projecteurs que l'artiste doit en partie à un partenariat avec... TF1.

Europe 1
Par Ugo Pascolo