Miss France, un concours sexiste ? "Au contraire, c’est un sacré tremplin dans la vie", estime Sylvie Tellier

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Chez Anne Roumanoff, la directrice générale de la société Miss France défend son concours et estime qu'il est tout sauf sexiste.

ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

Chaque année, des accusations au sujet du concours Miss France reviennent : est-il dégradant pour les femmes candidates ? De son côté, la directrice générale de la société Miss France, Sylvie Tellier, se défend d'organiser un événement sexiste, comme elle l'explique chez Anne Roumanoff mercredi.

>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

"Miss France plaît à 8 millions de téléspectateurs". "Je suis féministe dans l'âme et, au contraire, le concours est un sacré tremplin dans la vie", estime Sylvie Tellier au micro d'Europe 1. "Il ouvre des portes à ces jeunes femmes, qui peuvent prendre la parole", insiste la Miss France 2002. Pour justifier sa position, la directrice générale du concours évoque son expérience personnelle. "Je ne serais pas là si je n'avais pas fait Miss France. Je serais certainement à Lyon, dans un petit cabinet d'avocat, où je ne serais pas associée, car je viens d'une famille assez modeste", affirme-t-elle.

Malgré cette défense, Sylvie Tellier explique "respecter" ceux qui sont opposés à l'élection Miss France et "qui trouvent que cela met en avant la femme d'une façon qui ne leur convient pas". "Mais Miss France plaît à 8 millions de téléspectateurs, donc on reste entre nous et on s'amuse", indique-t-elle.

Un concours qui n'était pas "en phase" avec son époque. Depuis son arrivée à la tête de la société Miss France, en 2009, Sylvie Tellier a modernisé l'élection. "Lorsque je me suis présentée il y a plusieurs années, je trouvais que le concours n'était pas tout à fait en phase avec les jeunes femmes qui y participaient", souligne Sylvie Tellier. "J'avais envie de faire en sorte que cette émission, qui regroupe 30 jeunes femmes qui sont dans leur époque, s'amusent", met-elle en lumière. Exemple parmi d'autres, l'engagement de Miss France au sujet du droit des femmes. "Depuis deux à trois ans, nous nous engageons. Les Miss prennent la parole, ce sont des supers ambassadrices et j'en suis fière", se réjouit Sylvie Tellier.