"#MeToo a ouvert une brèche" : pourquoi "Plus belle la vie" va traiter du viol masculin

  • A
  • A
Géraldine Gendre est la productrice de "Plus belle la vie" 0:44
Géraldine Gendre est la productrice de "Plus belle la vie" © Europe 1
Partagez sur :
La série de France 3 "Plus belle la vie" diffuse mercredi soir un épisode sur un sujet tabou : le viol d'un homme. Géraldine Gendre, productrice du feuilleton, explique le jour même dans "Culture Médias" pourquoi la série traite maintenant de ce sujet auquel elle pense depuis longtemps. Cet arc narratif devrait s'étendre sur un mois.
INTERVIEW

Traiter des sujets d'actualité parfois tabous est devenu, au fil des ans, la marque de fabrique de Plus belle la vie. La série de France 3 ne déroge pas à son habitude, mercredi soir. Elle va diffuser un épisode durant lequel l'un de ses personnages masculins est victime d'un viol. Invitée de l'émission Culture Médias à quelques heures de cette diffusion, la productrice du feuilleton Géraldine Gendre explique ce qui a décidé les équipes de Plus belle la vie à traiter maintenant ce sujet, qu'elle envisageait depuis longtemps. "La question était à quel moment on se permettait de le diffuser", confirme-t-elle.

"La libération de la parole des femmes permet une libération de la parole des hommes"

Le sujet a donné lieu a des conversations entre les équipes du feuilleton et celles de France Télévisions. C'est finalement un article de presse qui a décidé Géraldine Gendre à se lancer. "Ce qui m'a mis la puce à l'oreille, c'est un portrait autour de Marine Turchi, la journaliste qui avait fait une enquête Médiapart sur #MeToo, l'interview d'Adèle Haenel, etc.", explique la productrice. 

Et elle précise le lien entre ce portrait et le sujet du viol d'un homme. "Marie Turchi spécifiait que la libération de la parole révélait des chiffres assez surprenants" se souvient Géraldine Genre. "Sur l'ensemble des témoignages qu'elle pouvait recevoir, il y avait 20% de témoignages d'hommes victimes, ce qui est une nouveauté. Quand on a réalisé que cette libération de la parole auprès des femmes permettait aussi une libération de la parole auprès des hommes, on s'est dit que c'était le moment d'en parler, parce qu'une brèche s'est ouverte." L'épisode en question de Plus belle la vie est diffusé mercredi soir sur France 3, à partir de 20h20.

Europe 1
Par Alexis Patri