Ces événements dont les médias ont trop parlé, ceux qu'ils ont délaissé

  • A
  • A
aude carasco 7:07
Aude Carasco, cheffe du service médias du journal La Croix, était l'invitée de Philippe Vandel, jeudi. © Capture d'écran Europe 1
Partagez sur :
Le baromètre de la confiance des Français dans les médias du journal "La Croix" est sorti jeudi, avec des résultats au plus bas. Selon ce sondage, les médias traiteraient trop de certains sujets, et pas assez d'autres...  
INTERVIEW

Chaque année, le journal La Croix publie son baromètre sur la confiance des Français dans les médias, réalisé en partenariat avec l'institut Kantar. Sorti jeudi, il se penche notamment sur la manière dont les médias ont traité les grands événements de 2019 en s'intéressant en particulier à la perception des Français. L'étude répertorie notamment les faits d'actualité qui, selon les Français, ont été trop évoqués dans les médias mais aussi ceux dont ils auraient aimé entendre davantage parler. Aude Carasco, cheffe du service médias de La Croix, a détaillé ces résultats jeudi dans Culture médias, sur Europe 1.

Les événements trop traités par les médias, selon les Français 

1) Les gilets jaunes 

En première position, se place la mobilisation des gilets jaunes qui, pour "55%" des personnes interrogées, aurait mérité un traitement médiatique moins développé. "C'est assez partagé selon les âges, les catégories sociales et les affinités partisanes", précise Aude Carasco, qui ajoute que le pourcentage est encore "plus fort du côté des commerçants et des partisans de La République en marche". 

2) La fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès

Pour 51 % des interrogés, la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès a été trop évoquée par les médias. "L'affaire Dupont de Ligonnès est perçue comme un emballement et une erreur des médias qui en ont beaucoup trop fait et trop vite", analyse la journaliste.

3) L'incendie de Notre-Dame de Paris

Selon le baromètre, 45 % des Français interrogés pensent que les médias ont trop parlé de l'incendie de Notre-Dame de Paris, survenu en avril. Un résultat qu'Aude Carasco juge surprenant, d'autant plus que des "grandes différences en fonction des âges" peuvent se percevoir. "Les plus jeunes trouvent que l'on en a beaucoup trop parlé et les plus anciens pensent que l'on en a parlé comme il faut", précise Aude Carasco. Selon Kantar, l'incendie de Notre-Dame a été l’événement le plus diffusé par les médias en 2019, devant le décès de Jacques Chirac et la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès. 

Les événements trop peu évoqués dans les médias

Kantar a également demandé aux personnes interrogées quels événements n'ont, à leur goût, pas été assez traités par les médias. 

1) Les feux de forêt

"Comme l'année dernière, les événements liés au dérèglement climatique" sont très bien représentés dans cette liste de faits d'actualité délaissés par les médias. Aude Carasco cite plus précisément "les feux de forêt en Amazonie, en Californie et en Sibérie". "C'est très fort, notamment chez les jeunes", note la journaliste, qui ajoute qu'une personne sur deux partage ce point de vue. 

2) Le Grenelle sur les violences conjugales

Atteignant la deuxième place, le Grenelle sur les violences conjugales n'a pas assez fait l'objet d'un éclairage médiatique, affirme 45 % des personnes interrogées. "Les femmes et les plus jeunes estiment que l'on n'en avait pas assez parlé", détaille Aude Carasco. 

3) Les élections européennes 

37% des personnes interrogées considèrent que les élections européennes et l'installation d'une nouvelle Commission n'ont pas été privilégiés par les médias. "Ça dit beaucoup de choses sur une demande faite au médias et sur le fait que les gens ont encore envie de s'intéresser à la politique et qu'ils ont encore envie d'y croire", analyse Aude Carasco. "Il y a eu beaucoup de changement au niveau de la Commission européenne, ça a créé un peu d'espoir dans le contexte diplomatique actuel."

Europe 1
Par Tiffany Fillon