Signoret, Montand, Monroe, Miller : France 3 revient sur le 1er scandale people mondial

  • A
  • A
Partagez sur :
France 3 diffuse lundi soir "Signoret et Montand, Monroe et Miller : deux couples à Hollywood", un documentaire de Sylvain Bergère sur le premier scandale people mondial. Gérard Miller, auteur et voix-off du film, explique dans "Culture Médias" pourquoi cette histoire est plus tragique et politique qu'il n'y paraît.

Hollywood, 1960. L'icône Marilyn Monroe, son mari Arthur Miller et les stars du cinéma français Simone Signoret et Yves Montand se rencontrent sur le tournage d'un film américain. S'en suit une histoire d'amour adultère entre l'actrice américain et le comédien et chanteur français qui fera les gros titres de la presse de l'époque. Avec le documentaire Signoret et Montand, Monroe et Miller : deux couples à Hollywood diffusé lundi soir, France 3 revient sur le premier scandale people, mais pas seulement, à l'échelle mondiale.

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

L'histoire de "deux femmes héroïques"

Invité de Culture Médias, Gérard Miller a écrit et raconte en voix-off  le fil de cette histoire à la fois glamour et émouvante. Selon lui, le tragique de cette histoire tient surtout au comportement des deux hommes. "Le problème d'Yves Montand, c'est qu'il n'est alors pas connu aux Etats-Unis. Pour lui, coucher avec Marilyn Monroe, c'est avoir une histoire avec l'Amérique", observe le psychanalyste. "C'est ce qui va qu'il va très mal se conduire dans cette histoire".

La voix-off n'est pas beaucoup plus tendre avec Athur Miller. "Il voulait, avec Marilyn Monroe, devenir autre chose qu'un grand intellectuel. Et notamment se faire du fric. On découvre dans le film à quel point cet homme aimait l'argent", dévoile-t-il. "Ce n'est peut-être pas un reproche, sauf qu'il le fait très mal. Il est clair que ces deux hommes ne méritaient pas cette femme."

Selon Gérard Miller, ce sont les deux femmes du quatuor qui endossent publiquement le mauvais rôle, quand l'affaire Montand-Monroe est rendue publique. "À partir du moment où elle découvre à quel point elle a été trahie, et trahie publiquement, Simone Signoret poursuit sa vie dans une forme de déchéance", explique-t-il. "Elle ne quitte pas pour autant Yves Montand. C'est une héroïne, et ce sont deux femmes héroïques."

Une rencontre glamour, mais aussi politique

La trahison est d'autant plus forte qu'elle est publique, mais qu'elle a lieu au sein d'un groupe d'amis, selon Gérard Miller, qui rappelle les fondations politiques qui unissent les deux couples. "Ces personnages rêvaient tous d'un monde meilleur. Ils étaient tous les quatre de gauche", rappelle-t-il, citant notamment l'engagement communiste de Simone Signoret et Yves Montand.

Il précise que cet engagement à gauche était aussi celui de Marilyn Monroe. "On a tout le temps tendance à la sous-estimer, mais c'était une femme absolument formidable, très intelligente contrairement à la légende, et militante antiraciste", explique-t-il. "Ce qui va fonder l'histoire d'amour, c'est avant tout des sympathies politiques et des rêves d'humanisme, à la fin de la période du maccarthysme, c'est-à-dire la chasse aux intellectuels et la persécution des communistes aux Etats-Unis."

Comme un signe du destin, les quatre personnages du documentaire se rencontrent sur le tournage du film Le Milliardaire, dont le titre américain, Let's make love, signifie "Faisons l'amour". Le documentaire explore l'emprise d'un autre homme sur Marilyn Monroe, son psychanalyste Ralph Greenson, un temps soupçonné de l'avoir tué en 1962.

Europe 1
Par Alexis Patri