"Eric Zemmour n'est pas raciste", assure le directeur des programmes de Canal+

, modifié à
  • A
  • A
Gérald-Brice Viret 2:45
"Eric Zemmour n'est pas raciste", assure Gérald-Brice Viret, du groupe Canal+ © Europe 1
Partagez sur :
La chaîne CNews signe des records d'audience, portée par des personnalités fortes telles que Pascal Praud ou Eric Zemmour, régulièrement décrié pour des propos racistes et xénophobes tenus à l'antenne. Gérald-Brice Viret, directeur général des antennes et des programmes du groupe Canal+, défend le polémiste sur Europe 1.
INTERVIEW

Une rentrée historique pour la chaîne d'information du groupe Canal +, CNews. En un an, la chaîne a doublé ses audiences, portée notamment par deux émissions phares : "L'heure des pros", animée par Pascal Praud, et "Face à l'info", présenté par Christine Kelly. Le talk show, qui donne la parole au polémiste Eric Zemmour, a récemment atteint, voire dépassé à de multiples reprises, les 800.000 téléspectateurs. Il est aussi régulièrement dénoncé pour des propos racistes ou islamophobes à l'antenne. 

"Bien sûr qu'Eric Zemmour n'est pas raciste. Je vous le dis dans les yeux puisqu'on a eu l'occasion de se rencontrer et de se parler", assure sur Europe 1 Gérald-Brice Viret, directeur général des antennes et des programmes du groupe Canal+. Malgré une condamnation pour incitation à la haine raciale, il défend le chroniqueur. "Il faut voir ce qui va se passer par la suite, mais je peux vous assurer qu'il n'est pas raciste. Il est au sein d'une émission où on accueille aussi bien Jean-Pierre Chevènement que Michel Onfray, que même Bernard-Henri Lévy. Et tout le monde est bienvenu dans cette émission", poursuit-il.

Récemment, le comité d'éthique de Canal+ avait dénoncé le "manque d’honnêteté" d’Eric Zemmour et ses propos "contraires à la charte déontologique du groupe".

Pascal Praud, "l'emblème de CNews"

Le directeur des antennes et des programmes du groupe Canal + se réjouit du succès de la chaîne, "au delà d'Eric Zemmour". "Toutes les tranches progressent", souligne-t-il. "Que ce soit Romain Désarbre, Sonia Mabrouk, Jean-Marc Morandini qu'on a bien connu sur cette antenne, Laurence Ferrari, Christine Kelly, Pascal Praud...c'est un carton total." En effet, l'émission de débat animée par Pascal Praud, bien que régulièrement décriée, est une réussite en termes d'audience. "L'heure des pros, c'est le succès parce que Pascal Praud le fait le matin et c'est le premier à l'avoir fait. Il a eu l'intelligence de faire autre chose que du foot. Et c'est lui aujourd'hui l'emblème de CNews", souligne Gérald-Brice Viret, qui a par ailleurs répondu à la récente polémique entre l'animateur et le chroniqueur de France Inter, Guillaume Meurice.

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

Dans une de ses dernières émissions, Pascal Praud avait vivement dénoncé un tweet de l'humoriste, posté avant la manifestation sur la loi "sécurité globale". Guillaume Meurice souhaitait une "bonne manif", parodiant le hashtag "#ACAB" traduit ici par "All Cops are Bisounours". L'animateur s'est indigné de ce trait d'humour et a appelé à des sanctions de la part de la direction à l'encontre de Guillaume Meurice. Lequel a répondu sur Twitter : "J'ai l'impression qu'on ne peut plus rien dire", ironisant sur le discours régulièrement exprimé par l'animateur de CNews et ses chroniqueurs. 

"C'est la réponse du berger à la bergère", sourit Gérald-Brice Viret. "Ils font ce qu'ils veulent sur cette radio publique, cet humoriste fait ce qu'il veut. Pascal Praud est très souvent la tête de Turc de cette radio publique. Il a le droit, de temps en temps, de donner une opinion sur un tweet soi-disant humoristique."

Europe 1
Par Mathilde Durand