Disney+ vient concurrencer Netflix, Amazon et Apple avec son riche catalogue

  • A
  • A
Capture de la plateforme Disney+
Capture de la plateforme Disney+ © Capture d'écran YouTube
Partagez sur :
Le géant du divertissement vient concurrencer Netflix, Amazon ou Apple en lançant dans la nuit de lundi à mardi outre-Atlantique sa plateforme de streaming Disney+. Annoncée en France pour la fin du mois de mars 2020, elle promet un catalogue riche, avec des classiques évidemment, mais aussi quelques nouveautés, comme "The Mandalorian", une série inédite autour de l'univers Star Wars. 

Disney débarque dans un secteur pour le moins embouteillé. Mais en lançant dans la nuit de lundi à mardi sa plateforme officielle de streaming, Disney+, le géant du divertissement est sûr de sa force. Pour faire la différence dans cette course effrénée à l'abonné, Disney s'est armé de très grosses productions dans son catalogue, avec des classiques du dessin animé par dizaines évidemment, comme Le Roi Lion ou Le Livre de la Jungle pour ne citer que ces deux exemples. Mais ce n'est pas tout, puisque pour sa plateforme, Disney pourra aussi s'appuyer sur tout l'univers de Pixar, les créateurs de Toy Story et de Cars, ou encore sur les super-héros de Marvel, comme Spiderman ou Iron Man

Une série inédite dérivée de Star Wars

Sauf que pour attirer le public, il faut proposer des nouveautés, des exclusivités, comme le fait la concurrence. Pour Disney+, le premier gros morceau s'appelle The Mandalorian, une série inédite qui se déroule dans l'univers de Star Wars. Un tout dernier teaser a été diffusé il y a quelques jours, pour tenir en haleine les fans autour de cette histoire, qui se déroule quelques années après le film Le Retour du Jedi

Et chez Disney, quand on se lance dans un projet, on ne fait pas les choses à moitié. La série bénéficie d'un très gros budget, 120 millions de dollars selon le Wall Street Journal, soit 15 millions par épisode. Un montant qui s'approche des coûts de production du succès phénoménal de HBO, Game of Thrones. Mais ces tarifs sont devenus presque la norme tant la concurrence est féroce, puisque c'est aussi ce que va dépenser Apple pour See, l'une des nouvelles séries lancée au moment de l'Apple TV+

Objectif : 60 à 90 millions d'abonnés

Pour rester attractif, Disney+, disponible à partir de mardi aux Etats-Unis, au Canada et aux Pays-Bas et à partir du 31 mars 2020 en France, sera proposée au prix de 6,99 dollars par mois, Ce sera donc un peu moins cher que Netflix et son abonnement standard à 12 euros par mois. Mais entre Amazon, Apple, OCS, la plateforme d'Orange, et bientôt HBO, cela commence a faire un sacré budget pour les fans de série et de cinéma. Pour Disney, les ambitions sont très élevés : avoir entre 60 et 90 millions d'abonnés payant d'ici 2024, date à laquelle le service de streaming doit devenir rentable. 

Europe 1
Par Aurélien Fleurot, édité par Cédric Chasseur