Disney annonce 86 millions d'abonnés à Disney + et une ribambelle de nouvelles productions

  • A
  • A
La plateforme Disney + a engrangé beaucoup plus d'abonnés en un an que prévu. 3:01
La plateforme Disney + a engrangé beaucoup plus d'abonnés en un an que prévu. © Logo Disney+
Partagez sur :
Ce devait être une réunion dédiée aux investisseurs, mais ces derniers ont eu droit à bande annonce de luxe illustrant une partie des films et séries en cours de production par Disney. Avec les très bons résultats de la plateforme Disney +, le studio a présenté un feu d'artifice de nouveautés, notamment autour des univers de Star Wars et de Marvel.

C'est l'information de la nuit de jeudi à vendredi : un véritable raz-de-marée estampillé Disney, et en particulier Disney +. Le géant américain a dévoilé des chiffres records pour sa nouvelle plateforme Disney + lancée il y a tout juste un an, et annoncé dans la foulée non pas une, ni deux, ni trois nouvelles productions, mais une ribambelle séries, films et remakes de ses différents univers, Pixar, Marvel ou encore Star Wars. Le studio espérait 60 millions d'utilisateurs au départ pour la première année de sa plateforme de vidéo à la demande, il en annonce déjà plus de 86 millions.

Montée en puissance de Disney +

Les annonces de cette nuit montrent clairement la volonté du groupe de monter en puissance sur la plateforme Disney +. Depuis votre canapé, vous allez pouvoir dévorer dans les années à venir dix nouvelles séries Star Wars, dix séries Marvel, quinze séries Disney, mais aussi la déclinaison d'Alien de Ridley Scott. Le clan Kardashian vient aussi de signer un contrat avec la firme américaine. L'objectif de Disney pour la plateforme est clair : une nouveauté par semaine. 

230 millions de clients d'ici 2024

Alors que Disney + en espérait 90 millions d'abonnés d'ici fin 2024, le studio table désormais sur 230 à 260 millions de nouveaux clients d'ici cette échéance, en ouvrant des réseaux à Hong Kong, en Corée du Sud et en Europe de l'Est. Alors que depuis septembre dernier, Disney a procédé à quelque 32.000 licenciements, l'action Disney a pris 3% jeudi à Wall Street après les annonces. Bob Chapek, patron de Disney, se frotte déjà les mains.

Et le cinéma dans tout ça ?

Disney n'abandonne pas le cinéma pour l'instant, avec des sorties prévues en salles comme Rogue Squadron attendu fin 2023, réalisé par Patty Jenkins, qui sera la première femme à la tête d'un long métrage de la franchise Star Wars, ou encore quinze films d'animations et autant en provenance du studio Pixar. Mais sont attendus également un nouvel épisode des Quatre Fantastiques, de Thor, le retour de Whoopy Goldberg dans Sister Act 3 ou encore un film d'animation consacré au personnage emblématique de Toy Story : Buzz l'Éclair.

Cette vitalité apparente de Disney dans la période actuelle préfigure plusieurs changements de stratégie : d'abord, l'Entertainment se consommera demain plus que jamais à la maison. Cette mise en ligne de films et de séries ne plaît pas du tout aux exploitants de salles de cinéma, qui voient ici une concurrence redoutable et peut-être mortelle pour eux à moyen ou à long terme.

Europe 1
Par Eva Roque, Benoît Clair, édité par Séverine Mermilliod