Daniel Picouly sur l'annonce de la suppression de France Ô : "J'ai été vraiment déçu"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Dans "L’Équipée sauvage", sur Europe 1, l'écrivain ne cache pas sa déception au sujet de la future disparition de la chaîne France Ô. Il officie dessus depuis le début des années 2000.
INTERVIEW

L'audiovisuel public est "la honte de la République". Ces propos, rapportés par L'Express en décembre 2017, et prêtés à Emmanuel Macron, Daniel Picouly ne les a pas oubliés. Alors, quand il a appris la suppression de France Ô, chaîne de télévision sur laquelle il a notamment animé les émissions Le Monde vu par… ou anime encore Page 19, il a été frustré, mais pas surpris. "J'ai été vraiment déçu, j'y travaille depuis plus de 20 ans", a rappelé l'écrivain, dans L’Équipée sauvage, mardi, sur Europe 1.

Dans le cadre d'une grande réforme du service public audiovisuel français, le gouvernement a annoncé en juillet 2018 la suppression de France 4 (qui deviendra uniquement disponible sur Internet) et de France Ô, chaîne de la diversité culturelle et de la France d'outre-mer. Pour cette dernière, la disparition sera effective en août 2020, après quatorze ans de présence sur la TNT.

Entendu sur europe1 :
Il y a une littérature absolument extraordinaire qui nous vient de l'outre-mer ou des grands suds

"Maintenant, la promesse, c'est que l'on va montrer la diversité sur France Télévisions", indique Daniel Picouly, qui attendra de voir pour être convaincu. L'écrivain reste sceptique : "il y a une littérature absolument extraordinaire qui nous vient de l'outre-mer ou des grands suds", insiste-t-il. "Où va-t-elle être traitée ?" désormais, s'interroge l'auteur de Fort de l'eau.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau