Anne-Claire Coudray : "La société n'attend pas la même chose d'un homme ou d'une femme"

  • A
  • A
Partagez sur :
Sur Europe 1 dans "Culture médias", la présentatrice des JT du week-end de TF1 déplore les différences qui existent entre hommes et femmes dans le métier.

Depuis 2015, Anne-Claire Coudray a pris en main les JT du week-end sur TF1. Ancienne grand reporter, elle est maintenant la journaliste qui représente l'information sur la première chaîne les samedis et dimanches. Dans Culture médias vendredi, elle évoque se place en tant que femme dans son métier.

"Malheureusement ou heureusement, on incarne peut-être davantage la douceur"

En 2016, Anne-Claire Coudray avait déclaré qu'une interview politique était plus difficile à mener lorsqu'on est une femme. Que la pugnacité pouvait être perçue comme de l'agressivité dès lors qu'on était du sexe féminin. Si #MeToo est passé par là, rien n'a vraiment changé selon elle. "La société n'attend pas la même chose d'un homme ou d'une femme et n'est pas aussi indulgente avec les femmes sur cet exercice-là et sur le terrain de l'agressivité", affirme la journaliste. "Malheureusement ou heureusement, on incarne peut-être davantage la douceur, la maternité, une situation vieille comme le monde", estime-t-elle.

Un état de fait qui implique donc une inégalité entre hommes et femmes journalistes. "Sur des terrains comme ça, nos limites et nos marges de manœuvre sont sans doute plus réduites. On ne peut pas fonctionner encore pareil", affirme Anne-Claire Coudray. "On peut le regretter mais c'est comme ça", ajoute-t-elle.

Des nouveautés dans les JT du week-end

Par ailleurs, la présentatrice des journaux du week-end a également profité de sa venue sur Europe 1 pour annoncer plusieurs nouveautés dans ses JT. "Du reportage, encore plus de reportage", annonce-t-elle. "On a créé une case le dimanche soir, avec deux journalistes qui nous sont alloués, ce sera de l'immersion, de l'enquête", promet Anne-Claire Coudray. Une nouvelle rubrique verra aussi le jour. "Elle s'appellera 'Planète weekend'", confie-t-elle, et mettra en avant des sujets environnementaux.

Europe 1
Par G.P.