Zimbabwe : le nouveau président Mnangagwa rend hommage au "père de la nation" Mugabe

, modifié à
  • A
  • A
© JEKESAI NJIKIZANA / AFP
Partagez sur :
Trois jours après la chute du plus vieux dirigeant en exercice de la planète, Emmerson Mnangagwa a officiellement été investi vendredi chef de l'Etat, devant des dizaines de milliers de partisans.

Surnommé le "Crocodile" pour son caractère impitoyable, Emmerson Mnangagwa a longtemps attendu son heure. A 75 ans, cet ancien bras droit de Robert Mugabe vient enfin d'atteindre son but : succéder au maître jusque-là incontesté du Zimbabwe.

Dans un discours donné dans un stade de la capitale Harare, où des dizaines de milliers de personnes s'étaient pressées, Emmerson Mnangagwa a rendu un hommage appuyé au "père de la nation" Robert Mugabe, auquel il a officiellement succédé trois jours après sa démission à la suite d'un coup de force de l'armée. "Acceptons et reconnaissons tous son immense contribution à la construction de notre nation", a déclaré Emmerson Mnangagwa dans un discours prononcé à Harare après avoir été investi chef de l'Etat.

Des annonces. Par ailleurs Emmerson Mnangagwa a promis dans son discours de "réduire la pauvreté" et de lutter contre la corruption. "Nous allons créer des emplois pour notre jeunesse et réduire la pauvreté pour toute la population", a lancé Emmerson Ngangagwa, ajoutant que "les actes de corruption doivent cesser sur le champ".