VIDÉO - Un journaliste s'introduit dans une visioconférence confidentielle européenne

  • A
  • A
Le journaliste hollandais Daniel Verlaan était visiblement amusé de la situation. 1:16
Le journaliste hollandais Daniel Verlaan était visiblement amusé de la situation. © Capture d'écran Twitter
Partagez sur :
Grâce à une maladresse sur les réseaux sociaux, un journaliste néerlandais a réussi à s'introduire vendredi à une visioconférence confidentielle des ministres de la Défense de l'Union européenne. L'équipe de la ministre de la Défense des Pays-Bas avait publié par erreur une partie du code d'accès. 

C'est une bourde qui a mené à une scène invraisemblable. Vendredi, le journaliste hollandais Daniel Verlaan a réussi à s'introduire dans une visioconférence confidentielle des ministres de la Défense de l'Union européenne. Une intrusion rendue possible par la maladresse de l'équipe de la ministre de la Défense des Pays-Bas qui a publié par mégarde sur Twitter une photo sur laquelle figurait cinq des six chiffres du code d'accès permettant d'accéder à cette réunion au sommet. Cette partie de code était visible sur le bureau de la ministre Ank Bijleveld, qui est en télétravail.  

Un "coucou" aux ministres

Il n'a donc pas fallu bien longtemps au journaliste Daniel Verlaan pour découvrir le sixième chiffre du code. Quant au mot de passe, il s'agissait simplement de "admin", très courant. S'introduire dans la réunion était donc un jeu d'enfant et le journaliste ne s'en est pas privé. Au milieu des ministres en costume, l'homme, vêtu d'un simple t-shirt noir et visiblement amusé a fait signe de la main aux autres participants. Dont certains riaient de bon cœur. 

Mais ce n'était pas le cas de Josep Borrell, le chef de la diplomatie européenne qui s'est immédiatement interrompu pour engager un dialogue surréaliste avec l'intrus. "Vous savez que vous faites irruption dans une conférence secrète ?", lui demande offusqué Josep Borrell. "Oui, oui, je suis désolé. Je suis un journaliste néerlandais", répond Daniel Verlaan alors qu'on entend en arrière-fond les rires des autres participants à la conférence. "Je suis désolé d'avoir interrompu votre conférence, je m'en vais", ajoute-t-il.

"C'est une infraction pénale, vous devriez couper la connexion avant que la police n'arrive", lui rétorque-t-on. Selon la chaîne privée RTL Nieuws Daniel Verlaan a quitté rapidement la conférence, qui a été immédiatement annulée pour des raisons de sécurité. 

Le "sujet fait rigoler, mais est jugé très sérieux"

Cet incident montre que "les ministres doivent une fois de plus réaliser à quel point" il faut être prudent sur Twitter, a réagi plus tard en conférence de presse Mark Rutte, Premier ministre néerlandais. "C'était une erreur stupide. Mais elle rappelle qu'il faut faire attention quand on envoie une image d'une réunion", a-t-il dit. Une source diplomatique a déclaré de son côté que l'Union européenne constate "qu'il est impératif de renforcer la sécurité des communications des institutions". Le "sujet fait rigoler, mais est jugé très sérieux".

Et pour cause, cette intrusion est très inquiétante pour le niveau de sécurité des réunions confidentielles européennes. Les conséquences auraient pu être beaucoup plus graves si une personne mal intentionnée s'était rendue compte de la bourde de l'équipe de la ministre de la Défense Ank Bijleveld.

Europe 1
Par Isabelle Ory, édité par Ugo Pascolo avec AFP