VIDÉO-Trump déguisé en fermier pour promouvoir sa réforme agricole

  • A
  • A
Le locataire de la Maison-Blanche a publié sur Twitter une vidéo de lui, fourche à la main, salopette bleue et chapeau de paille sur la tête, chantant à tue-tête, avec l'actrice Megan Mullally.
Le locataire de la Maison-Blanche a publié sur Twitter une vidéo de lui, fourche à la main, salopette bleue et chapeau de paille sur la tête, chantant à tue-tête, avec l'actrice Megan Mullally. © Capture d'écran Twitter
Partagez sur :
Après avoir fait adopter sa réforme agricole, le président américain Donald Trump a tweeté une vidéo de lui, datant de 2005, où il pousse une chansonnette déguisé en agriculteur. 

S'il est souvent reproché au 45ème président des Etats-Unis de ne pas respecter la traditionnelle attitude présidentielle, Donald Trump a démontré jeudi avec humour sa maîtrise des codes des réseaux sociaux en postant une vidéo de lui, déguisé en fermier et poussant la chansonnette.

Salopette et chapeau de paille. Le magnat new-yorkais devenu locataire de la Maison-Blanche a publié sur Twitter une vidéo de lui, fourche à la main, salopette bleue et chapeau de paille sur la tête, chantant à tue-tête, avec l'actrice Megan Mullally, le générique d'une célèbre série américaine lors de la 57ème cérémonie des Emmy Awards, les récompenses de la télévision américaine. Les Arpents verts, série diffusée entre 1965 et 1971 aux Etats-Unis, raconte l'installation dans une ferme d'un avocat new-yorkais et de son épouse, las de la vie en ville. 

Une réforme adoptée à une large majorité. Le but de l'opération avec cette vidéo datant de 2005 ? Faire la promotion de la signature de sa réforme agricole, une mesure adoptée à une large majorité sur la colline du Capitole à Washington, où siège le Congrès américain. "La réforme agricole signée dans 15 minutes !", a annoncé Donald Trump dans un tweet, accompagné de la vidéo et d'un "#TBT" (Throw Back Thursday), un hashtag permettant de partager, le jeudi, ses bons souvenirs à ses abonnés.

Connaisseur des codes de Twitter. Ce n'est pas la première fois que Donald Trump joue sur les codes de Twitter pour faire la promotion de sa politique. En novembre, il avait publié une photo de lui avec une phrase emblématique de la série Game of Thrones, détournée : "Les sanctions viennent" ("Sanctions are coming" en anglais). Un tweet pour saluer alors le prochain rétablissement de sanctions contre Téhéran. Mais jeudi son message a été quelque peu éclipsé par l'annonce, toujours sur Twitter, du départ prochain de son ministre de la Défense Jim Mattis, dernier en date, d'une longue liste, à quitter le navire Trump.