Un Palestinien soupçonné du meurtre d'une Israélienne arrêté à Ramallah

  • A
  • A
Le suspect a été arrêté lors d'une opération des forces de l'ordre à Ramallah, en Cisjordanie occupée. (Photo d'illustration).
Le suspect a été arrêté lors d'une opération des forces de l'ordre à Ramallah, en Cisjordanie occupée. (Photo d'illustration). © ABBAS MOMANI / AFP
Partagez sur :
La police israélienne a arrêté à Ramallah, en Cisjordanie occupée, un Palestinien soupçonné du meurtre d'une jeune Israélienne, ont indiqué samedi les forces de l'ordre.

Un Palestinien soupçonné d'avoir tué une jeune Israélienne a été arrêté lors d'une opération menée à Ramallah en Cisjordanie occupée, a annoncé samedi un porte-parole de la police israélienne.

Interdiction de divulguer des détails sur le meurtre. Le corps d'Ori Ansbaher, 19 ans, a été retrouvé jeudi soir dans le sud de Jérusalem, dans un secteur à la limite de la Cisjordanie, et son enterrement a eu lieu vendredi dans la colonie israélienne de Tekoa. Les autorités israéliennes ont émis un ordre interdisant de divulguer d'autres détails sur ce meurtre. L'identité du suspect n'a pas été révélée par la police qui s'est contentée d'indiquer qu'il était originaire d'Hébron dans le sud de la Cisjordanie occupée par Israël.

L'ambassadeur d'Israël aux Nations unies Danny Danon a dénoncé dans un communiqué la responsabilité de l'Autorité palestinienne, présidée par Mahmoud Abbas et siégeant à Ramallah, dans ce meurtre. "L'Autorité palestinienne poursuit sa politique de paiement des salaires des terroristes (...) et une jeune fille de 19 ans a été brutalement assassinée en Israël", a affirmé l'ambassadeur en faisant allusion aux aides financières accordées aux Palestiniens détenus par Israël ou tués par des soldats israéliens.

"Meurtre barbare". Danny Danon a également appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à condamner "ce meurtre barbare" et à "agir fermement contre la culture de la terreur de l'Autorité palestinienne". Avant l'annonce de l'arrestation d'un suspect palestinien, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait assuré vendredi que les "forces de sécurité retrouveront les responsables de ce meurtre et nous les traiterons avec toute le rigueur de la loi".