Procès Roundup : le plaignant accepte les dommages et intérêts réduits à 78,5 millions de dollars

  • A
  • A
Le 10 août, un jury populaire avait conclu que les désherbants grand public Roundup et professionnel RangerPro avaient "considérablement" contribué à la maladie de Dewayne Johnson.
Le 10 août, un jury populaire avait conclu que les désherbants grand public Roundup et professionnel RangerPro avaient "considérablement" contribué à la maladie de Dewayne Johnson. © AFP
Partagez sur :
Dewayne Johnson a accepté de voir réduits à 78,5 millions de dollars plutôt que 289 millions les dommages et intérêts qu'il doit recevoir suite à un procès historique cet été contre Monsanto pour éviter un nouveau procès. 

Le jardinier américain souffrant d'un cancer qu'il attribue au Roundup de Monsanto a accepté de voir réduits à 78,5 millions de dollars plutôt que 289 millions les dommages et intérêts qu'il doit recevoir à la suite d'un procès historique cet été contre le géant agrochimique. "Le plaignant accepte (la réduction) dans le but d'éviter le poids d'un nouveau procès", indiquent les avocats de Dewayne Johnson dans un document officiel soumis au tribunal de San Francisco (ouest) et rendu public mercredi.

Le Roundup a "considérablement" contribué à la maladie du jardinier. Le 10 août, un jury populaire de ce tribunal avait conclu que Monsanto avait agi avec "malveillance" en cachant le caractère potentiellement cancérigène du glyphosate et que ses désherbants grand public Roundup et professionnel RangerPro avaient "considérablement" contribué à la maladie de Dewayne Johnson, 46 ans, qui est en phase terminale.

Monsanto voulait faire appel. Monsanto avait alors annoncé son intention de faire appel et avait aussi officiellement demandé à la juge de San Francisco Suzanne Bolanos d'organiser un nouveau procès, une procédure distincte de l'appel. Le 22 octobre, Suzanne Bolanos, qui avait mené les débats du procès cet été, avait maintenu ce verdict sur le fond mais avait demandé un forte réduction, à 78,5 millions de dollars, des dommages punitifs infligés à Monsanto, qui vient d'être racheté par Bayer. Dewayne Johnson avait jusqu'au 7 décembre pour accepter ou non cette nouvelle somme. En cas de refus, la juge prévoyait d'organiser un nouveau procès mais uniquement pour fixer un nouveau montant de dommages punitifs.