Procès George Floyd : les actes du policier "pas conformes à l'éthique", selon son chef

, modifié à
  • A
  • A
Un mur rend hommage à George Floyd, décédé après avoir été maintenu au sol, le cou écrasé par le genou du policier Derek Chauvin lors d'une interpellation. 1:12
Un mur rend hommage à George Floyd, décédé après avoir été maintenu au sol, le cou écrasé par le genou du policier Derek Chauvin lors d'une interpellation. © AFP
Partagez sur :
Le procès George Floyd se poursuit aux Etats-Unis et Medaria Arradondo, chef de la police de Minneapolis, a fait passer un mauvais moment à la défense de Derek Chauvin, le policier accusé : il a estimé que l'attitude de ce dernier n'était "pas conforme à l'éthique" de la police.

C'était un témoignage attendu lors du procès George Floyd qui se déroule toujours aux Etats-Unis : Medaria Arradondo, l'ancien supérieur de Derek Chauvin, le policier accusé, a accablé le suspect. Pour le chef des forces de l’ordre de Minneapolis pas de doute : si le policier pouvait s’agenouiller sur le cou de George Floyd, comme le permet la procédure, il aurait dû relâcher son emprise à partir du moment où l’homme était maîtrisé. 

"Pas conforme"

"Une fois qu'il a cessé d’opposer une résistance, et surtout après que Monsieur Floyd s’est évanoui - il était même inerte -, le fait de continuer à appliquer ce niveau de force sur une personne allongée sur le ventre et menottée dans le dos, cela ne fait pas partie de nos règles, de notre formation", a martelé Medaria Arradondo, venu témoigner en uniforme. " Ce n’est certainement pas conforme à notre éthique".

Encore des semaines de procès

L'interpellation de George Floyd, le 25 mai dernier, filmée par des passants, avait viré au cauchemar : le policier Derek Chauvin s’était agenouillé sur son cou et avait maintenu sa pression pendant près de dix minutes, conduisant au décès de l'homme. Face à l'indignation suscitée par cette arrestation un peu partout dans le monde, sur fond d'accusation de racisme, Medaria Arradondo avait rapidement licencié les agents impliqués.

L'audience se poursuit ce mardi et devrait encore durer plusieurs semaines. La famille de George Floyd va d'ores et déjà obtenir 27 millions de dollars de dommages-intérêts après avoir trouvé un accord avec la ville de Minneapolis.

Europe 1
Par Séverine Mermilliod