Primaires démocrates de l'Iowa : Buttigieg en tête des résultats partiels, suivi de Sanders

, modifié à
  • A
  • A
Depuis lundi soir, Bernie Sanders et Pete Buttigieg revendiquaient chacun la victoire.
Depuis lundi soir, Bernie Sanders et Pete Buttigieg revendiquaient chacun la victoire. © AFP
Partagez sur :
Pete Buttigieg, 38 ans, obtient 26,9% des délégués sur ce dépouillement partiel, devant Bernie Sanders à 25,1%. De son côté, Elizabeth Warren est à 18,3% et l'ancien vice-président de Barack Obama, Joe Biden, essuie un revers, terminant quatrième à 15,6%.

Pete Buttigieg est en tête du vote des primaires démocrates dans l'Iowa, selon des résultats portant sur 62% des bureaux de vote, devançant le sénateur socialiste Bernie Sanders, selon des chiffres communiqués par le parti démocrate de l'Iowa mardi, au lendemain du vote. Pete Buttigieg, 38 ans, ancien maire d'une ville moyenne de l'Indiana représentant l'aile modérée, obtient 26,9% des délégués sur ce dépouillement partiel, devant Bernie Sanders à 25,1%. Elizabeth Warren est à 18,3% et l'ancien vice-président de Barack Obama, Joe Biden, essuie un revers, terminant quatrième à 15,6%. La sénatrice Amy Klobuchar obtient 12,6% des délégués.

Un bug informatique et des résultats en retard

Lundi soir, les onze candidats étaient scrutés lors de la grand-messe qu'est le caucus de l'Iowa. Et pour cause : historiquement, celui qui remporte l'Iowa remporte la primaire. Mais ce premier vote, devant lancer la campagne des primaires, a fait un flop à cause d'un bug informatique. Les démocrates invoquent ce qui semble être une panne informatique. Des incohérences auraient été repérées dans la compilation des résultats, mais difficile d'en savoir plus. 

Le président du parti démocrate de l'Iowa, Troy Price, a présenté ses excuses mardi pour le retard "inacceptable" dans la publication des résultats, dû selon lui à un problème informatique avec l'application utilisée pour les remontées des bureaux de vote. Il a refusé de donner aucune heure pour la publication du reste des résultats, mais assuré de la fiabilité des chiffres rapportés, qui ont été vérifiés par des versions papier. "Nous savons que ces chiffres sont exacts", a dit Troy Price.

Le vote de l'Iowa, un petit Etat rural qui s'exprime toujours en premier, s'est fait lundi soir non par bulletins mais dans des assemblées où les électeurs se regroupent et se comptent par candidat, en deux tours, un système de "caucus" complexe et critiqué.

"Une victoire stupéfiante"

Le candidat Pete Buttigieg a salué une "victoire stupéfiante" après l'annonce de résultats partiels qui le placent en tête du scrutin des primaires de son parti dans l'Etat américain de l'Iowa, juste devant le sénateur socialiste Bernie Sanders. "Cette campagne a commencé il y a un an avec quatre permanents, pas un nom connu, pas d'argent mais une grande idée", a-t-il déclaré devant des partisans réunis dans le New Hampshire. "Que cette campagne se soit placée en tête de la course pour remplacer le président actuel (...) représente une victoire stupéfiante", a-t-il ajouté.

Ce caucus était censé mettre les démocrates sur orbite en vue de la désignation finale du challenger de Donald Trump. Ce dernier a jubilé face au chaos dans le parti qui espère l'expulser de la Maison Blanche en novembre, tweetant que le spectacle illustrait l'"incompétence" de ses adversaires. Mais la débâcle informatique dépasse le seul cadre politique, nombre d'élus et d'experts en élections et en cybersécurité s'inquiétant de voir une nouvelle fois la fiabilité du processus électoral américain ébranlée par un mélange de dysfonctionnements et d'amateurisme.