Pakistan : une compagnie aérienne veut que son personnel navigant maigrisse

  • A
  • A
Le personnel navigant aurait vertement réagi à cette annonce, arguant la difficulté de leur métier pour perdre du poids.
Le personnel navigant aurait vertement réagi à cette annonce, arguant la difficulté de leur métier pour perdre du poids. © AFP
Partagez sur :
Pakistan International Airlines a récemment transmis à son personnel navigant un planning d'amaigrissement indiquant le poids que les stewards et hôtesses avaient à perdre d'ici juillet. 

Dans une note rédigée par le directeur général de la compagnie aérienne pakistanaise Pakistan International Airlines (PIA), le personnel navigant a découvert un planning d'amaigrissement indiquant le poids que les stewards et hôtesses de l'air avaient à perdre d'ici juillet. Ouest-France, qui cite le média pakistanais AryNews, précise que les employés qui ne suivraient pas cette nouvelle directive seront consignés au sol.

Perdre 2,5 kg par mois jusqu'au 1er juillet. "Afin d’assurer tous les vols internationaux, la direction a décidé de réduire progressivement tout excédent de poids de 13 kg à 0 kg par personne dans les mois à venir", indique cette directive. La compagnie exige ainsi un amaigrissement d'environ 2,5 kg par mois jusqu'au 1er juillet. "Si un personnel navigant est en surpoids de 13 kg ou plus, par rapport au poids demandé, il sera consigné au sol et convoqué au centre médical de la compagnie pour une évaluation et un traitement, jusqu'à ce qu'il parvienne à maigrir afin d'atteindre l'indice de masse corporelle (IMC) requis". Pakistan International Airlines indique aussi que son personnel navigant commercial sera régulièrement invité à passer sur la balance et que les résultats seront transmis à la direction. 

Une compagnie qualifiée de "trou noir" au Pakistan. Le personnel navigant aurait vertement réagi à cette annonce, arguant la difficulté de leur métier pour perdre du poids. Selon le journal américain Journal Post, ils n'excluraient pas de contester cette directive devant les tribunaux. Qualifiée de "trou noir" par le ministre des Finances pakistanais, la compagnie aérienne a déjà fait parler d'elle par le passé. En décembre dernier, la direction avait découvert que cinquante de ses employés avaient de faux diplômes. En 2016, Pakistan International Airlines avait sacrifié une chèvre à côté d'un avion pour conjurer le mauvais sort après le crash d'un de ses appareils. Régulièrement, PIA fait l'objet d'enquêtes pour trafics de drogues.