Nouvelle-Zélande : "Nous aimons toujours ce pays" assure l'imam de la mosquée attaquée

  • A
  • A
Les marques de solidarité des habitants après l'attentat sont "quelque chose de très important" pour l'imam. © Anthony WALLACE / AFP
Partagez sur :

"Nous aimons toujours ce pays", a déclaré l'imam qui dirigeait la prière dans une mosquée de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, quand un homme armé y a tué 49 personnes vendredi. 

L'imam qui dirigeait la prière dans une mosquée de Christchurch quand un homme armé y a fait un carnage vendredi a affirmé samedi que cette attaque ne changerait rien à l'amour que portent les fidèles pour la Nouvelle-Zélande. "Nous aimons toujours ce pays", a déclaré Ibrahim Abdul Halim, imam de la mosquée de Linwood, en promettant que les extrémistes ne parviendraient "jamais à entamer notre confiance".

Un récit glaçant. Ibrahim Abdul Halim a fait un récit glaçant du moment où la sérénité de la prière a été brisée par les coups de feu. "Tout le monde s'est allongé au sol, et des femmes ont commencé à crier. Certains sont morts immédiatement", a-t-il dit. Mais, a-t-il assuré, les musulmans néo-zélandais se sentent toujours chez eux dans l'archipel du Pacifique Sud. "Mes enfants vivent ici", a-t-il dit. "Nous sommes heureux."

De nombreux témoignages de soutien. Une majorité de Néo-Zélandais "ressentent le besoin de nous témoigner leur soutien, de nous dire leur totale solidarité", a-t-il poursuivi, en racontant les accolades échangées samedi avec des inconnus. "Ils me donnent l'accolade, me disent leur solidarité et c'est quelque chose de très important."

Au total, 49 personnes ont péri dans l'attaque de deux mosquées de Christchurch par un Australien de 28 ans se présentant comme un "fasciste".