Liban : l'armée annonce le début de l'offensive pour chasser l'EI de l'est du pays

  • A
  • A
L'armée libanaise a annoncé samedi matin le début de son offensive pour chasser l'EI de l'est du pays © STRINGER / AFP
Partagez sur :

Joseph Aoun, chef de l'armée libanaise, a annoncé samedi le début d'une offensive pour chasser l'Etat Islamique de l'est du pays, près de la frontière syrienne. 

L'armée libanaise a annoncé samedi matin le début de son offensive pour chasser le groupe jihadiste État islamique (EI) de l'est du pays, près de la frontière syrienne, où il avait pris pied depuis plusieurs années. "Au nom du Liban, au nom des soldats libanais kidnappés, au nom des martyrs de l'armée, j'annonce que l'opération 'l'aube du Jouroud' a commencé" a annoncé le chef de l'armée, le général Joseph Aoun.

Un accord d'évacuation avec le Hezbollah. Lundi, les derniers rebelles syriens présents dans cette région montagneuse avaient été évacués vers la Syrie, à la suite d'un accord avec leurs adversaires du mouvement chiite libanais Hezbollah. Selon le chef du mouvement Hassan Nasrallah, l'EI contrôlerait une zone estimée d'environ 300 km² à cheval entre Liban et la Syrie, dont environ 140 km² au Liban. Après six jours de combats, un cessez-le-feu était intervenu au terme duquel un premier contingent de 8.000 personnes, en majorité des réfugiés mais aussi des jihadistes, avaient été évacués vers la Syrie. Il reste encore des jihadistes de l'EI contre lesquels l'armée a lancé l'offensive.

Le Jouroud Aarsal, une région stratégique. Le Hezbollah, qui soutient militairement le régime de Bachar al-Assad en Syrie, avait lancé le mois dernier une offensive pour éliminer du Jouroud Aarsal toute présence de jihadistes anciennement liés à Al-Qaïda et de rebelles syriens. Le Jouroud Aarsal a été utilisé comme refuge par des militants syriens anti-régime et comme abri pour un nombre indéterminé de réfugiés qui fuyaient les combats en Syrie.