Le Venezuela double le salaire minimum

  • A
  • A
En proie a une grave crise économique, le Venezuela va subir une inflation de 10.000.000% cette année si l'on en croit les chiffres du FMI.
En proie a une grave crise économique, le Venezuela va subir une inflation de 10.000.000% cette année si l'on en croit les chiffres du FMI. © HO / Venezuelan Presidency / AFP
Partagez sur :
Nicolas Maduro a fait plus que doublé le salaire minimum vénézuélien, l'amenant à environ 8 dollars par mois. Selon une ONG, cela couvre à peine un dixième du coût de l'alimentation de base. 

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a plus que doublé le salaire minimum, le portant à l'équivalent d'environ 8 dollars par mois, dans un contexte d'hyperinflation et de forte dévaluation du bolivar, selon un décret publié vendredi.

Le salaire de base est passé de 18.000 bolivars (3,46 dollars au taux de change officiel) à 40.000 bolivars (7,69 dollars), selon le décret publié au journal officiel. Cette augmentation s'applique avec un effet rétroactif au 16 avril. Nicolas Maduro a par ailleurs relancé le paiement d'un bon alimentaire fixé à 25.000 bolivars (4,80 dollars). Le président vénézuélien annonce habituellement les augmentations de salaires sur les chaînes nationales de radio et télévision. Cette fois-ci, son administration l'a fait par décret.

Le FMI prévoit cette année une hyper-inflation de 10.000.000%

Ce nouveau revenu minimum couvre à peine un dixième du coût du panier alimentaire de base, selon l'ONG Cenda qui mesure le coût de la vie. Il permet seulement d'acheter environ quatre kilos de viande de bœuf. Le Venezuela traverse une crise économique sans précédent. Il connaît notamment de graves pénuries de médicaments et de produits de première nécessité. Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit cette année une hyper-inflation de 10.000.000%.
Il s'agit de la deuxième augmentation de salaire décrétée par Maduro cette année.

En 2018, le président socialiste avait ordonné six augmentations salariales, sans que cela permette aux Vénézuéliens de récupérer leur pouvoir d'achat. En août, il avait lancé un programme de réformes destiné à endiguer la crise et annoncé une dévaluation de 96%. La monnaie nationale a depuis perdu 98,8% supplémentaires. L'entrée en vigueur, à partir de dimanche, de l'embargo américain sur le pétrole vénézuélien risque d'aggraver la crise économique.
Selon Nicolas Maduro, les sanctions économiques ont déjà causé 30 milliards de dollars de dommages à l'économie qui tire 96% de ses revenus du pétrole.

Cet embargo américain sur le pétrole est destiné à accroître la pression sur le président Maduro. Les Etats-Unis et plus d'une cinquantaine de pays ont reconnu l'opposant vénézuélien et président de l'Assemblée nationale Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela.