"Je suis l'Élu" : Donald Trump défend religieusement la guerre commerciale avec Pékin

, modifié à
  • A
  • A
Le président américain Donald Trump est revenu mercredi sur le différend commercial qui oppose les États-Unis à la Chine avec une certaine emphase.
Le président américain Donald Trump est revenu mercredi sur le différend commercial qui oppose les États-Unis à la Chine avec une certaine emphase. © JIM WATSON / AFP
Partagez sur :
Devant la presse, le président américain n'a pas hésité à se proclamer comme "The Chosen One", en indiquant que cette guerre commerciale aurait dû être menée depuis longtemps.

Donald Trump a accordé mercredi de longues minutes à la presse, au cours desquelles le président américain n'a pas marché sur des œufs en s'autoproclamant "l'Élu" dans la guerre commerciale avec la Chine.

"The Chosen One" en référence à LeBron James ?

"Ce n'est pas ma guerre commerciale. C'est une guerre commerciale qui aurait dû être menée il y a longtemps déjà par d'autres présidents", a déclaré, dans les jardins de la Maison-Blanche, le dirigeant républicain, dont le conflit, à coups de taxes douanières mutuelles avec Pékin, s'enlise et risque de peser sur la croissance mondiale. "Quelqu'un devait le faire", argumente-t-il alors à propos de sa stratégie commerciale.

Lors de cette déclaration, tout à coup, l'ancien magnat de l'immobilier a alors levé la tête vers le ciel, les mains ouvertes, et lancé : "Je suis l'Élu". "The Chosen One" (en version originale) est le surnom de l'une des personnalités américaines les plus célèbres, le joueur de basket-ball LeBron James, détracteur notoire de l'actuel président des États-Unis.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP