Feux en Amazonie : Bolsonaro fustige "une mentalité colonialiste" chez Macron

, modifié à
  • A
  • A
LeJair Bolsonaro a vertement répondu à Emmanuel Macron, jeudi, sur Twitter. (Photo d'archives)
LeJair Bolsonaro a vertement répondu à Emmanuel Macron, jeudi, sur Twitter. (Photo d'archives) © Jacques Witt / POOL / AFP
Partagez sur :
Dans deux tweets publiés jeudi soir, Jair Bolsonaro a accusé Emmanuel Macron d'"instrumentaliser une question intérieure au Brésil et aux autres pays amazoniens pour des gains politiques personnels". 

Le président brésilien Jair Bolsonaro a accusé jeudi son homologue français Emmanuel Macron d'avoir "une mentalité colonialiste", après que ce dernier a donné rendez-vous aux membres du G7 pour "parler de l'urgence" des feux en Amazonie à Biarritz ce week-end.

"Des photos fausses" vieilles de plusieurs années

Dans deux tweets successifs, Jair Bolsonaro a accusé Emmanuel Macron d'"instrumentaliser une question intérieure au Brésil et aux autres pays amazoniens pour des gains politiques personnels" avec "un ton sensationnaliste qui ne contribue en rien à régler le problème".

Le gouvernement brésilien reste ouvert au dialogue, sur la base de faits objectifs et du respect mutuel", a écrit le président d'extrême droite. "La suggestion du président français selon laquelle les affaires amazoniennes soient discutées au (sommet du) G7 sans la participation de la région évoque une mentalité colonialiste dépassée au 21ème siècle". Le président brésilien relève au passage que le président Macron, qui l'avait interpellé sur Twitter, a posté "des photos fausses", le chef de l'Etat français ayant publié une image de forêt en feu prise par un photographe décédé en 2003.

"Notre maison brûle. Littéralement"

"Notre maison brûle. Littéralement. L'Amazonie, le poumon de notre planète qui produit 20% de notre oxygène, est en feu. C'est une crise internationale. Membres du G7, rendez-vous dans deux jours pour parler de cette urgence", avait écrit le chef de l'Etat français alors que l'Amazonie est en proie à d'importants incendies.

D'après l'INPE, 75.336 feux de forêt ont été enregistrés dans le pays de janvier jusqu'au 21 août - soit 84% de plus que sur la même période de l'an dernier - et plus de 52% concernent l'Amazonie. Tandis que la presse brésilienne commençait à rapporter des problèmes respiratoires dans certaines villes, les feux affectant l'Amazonie sont restés jeudi au Brésil la première tendance sur Twitter, avec en illustration son inévitable lot de photos ou vidéos n'ayant aucun rapport avec "le poumon de la planète".