Fausse dent, cendrier, sac à main : des gadgets d'espions du KGB aux enchères

, modifié à
  • A
  • A
De nombreux gadgets d'espions seront mis à la vente, comme ce paquet de cigarettes, qui servait en réalité à dissimuler une caméra. 1:26
De nombreux gadgets d'espions seront mis à la vente, comme ce paquet de cigarettes, qui servait en réalité à dissimuler une caméra. © Frederic J. BROWN / AFP
Partagez sur :
Avis aux amateurs d'espionnage : la société américaine Julien's Auctions propose ce samedi lors d'une vente aux enchères de nombreux objets ayant appartenu à des anciens membres du KGB, les services secrets soviétiques. Les gadgets seront mis en vente sur place aux États-Unis et via Internet.

Fausse dent au cyanure et paquets de cigarettes dissimulant un appareil photo : les gadgets qui seront vendus aux enchères à Beverly Hills et sur internet ce samedi à 19 heures, heure de Paris, n'ont rien à envier aux films de James Bond. Sauf que ces objets ont vraiment servi à des espions du KGB, les services secrets soviétiques, pendant la Guerre froide. Les plus de 400 gadgets mis en vente avaient été rassemblés par l'éphémère "Musée du KGB", ouvert à New York en janvier 2019 mais qui a depuis lors fermé ses portes en raison de la pandémie de Covid-19.

800 dollars pour un appareil photo, 5.000 pour un parapluie

Parmi les différents objets disponibles lors de la vente organisée par la maison américaine Julien's Auctions, on retrouve pour 800 dollars (660 euros) un appareil photo miniature, planqué dans un paquet de cigarettes, ou une caméra dissimulée... dans un sac à main. "On dirait un simple sac pour femme, mais dessus, il y a une sorte de mouche. Et dans le sac, il y a une caméra. Pour déclencher l'appareil, il y a une petite manette sur le sac qui s'ouvre et se ferme", explique à Europe 1 Kody Frederick, un des responsables de la vente. 

Pour les écoutes, il est possible de se procurer ce qui ressemble à un banal cendrier. Et pour faire passer des documents en toute confidentialité, il est possible de sortir de cette vente aux enchères avec une paire de chaussures à talons... creux.

Mais il existe aussi des objets plus redoutables ! Pour 5.000 dollars, un parapluie ayant servi à assassiner un écrivain déserteur. Pour 1.000 dollars, une dent... remplie de cyanure, utilisée par les espions en cas d'arrestation. "Ce qu'ils faisaient, ce qu'ils mettaient cette dent dans leur bouche. S'ils étaient arrêtés, ils mordaient dedans. Le cyanure s'échappait et les empoisonnait. Comme ça, ils ne révélaient jamais leurs secrets", continue Kody Frederick. 

D'autres objets historiques disponibles

Les passionnés d'espionnage pourront aussi se rabattre sur une kyrielle d'objets disposant d'un compartiment pour passer des microfilms ou autres documents, comme des boutons de manchettes, ou une pièce de monnaie évidée. 

Pour compléter cette vente, Julien's Auctions mettra également sous le marteau d'autres "reliques" de la Guerre froide, comme un bulletin scolaire de Che Guevara datant de 1942, des lettres signées de sa main ou de son camarade Fidel Castro, dont l'une exposant ses plans pour s'infiltrer dans La Havane (estimée entre 1.000 et 1.500 dollars). Et même certains objets liés à la période de la course à l'espace américano-soviétique.

Europe 1
Par Diane Shenouda avec AFP, édité par Ariel Guez