Etats-Unis : Google suspend les publicités politiques à cause des risques de violences

  • A
  • A
Google a suspendu temporairement ses publicités politiques.
Google a suspendu temporairement ses publicités politiques. © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :
Google a décidé de mettre en pause les publicités à caractère politique pendant plusieurs jours afin de ne pas exacerber les tensions autour de l'investiture de Joe Biden. Les géants du numérique prennent tous des mesures depuis les évènements du Capitole, certaines sont drastiques et inédites.

Les incidents du Capitole continuent d'influer sur les géants du numérique américain. Google a mis les publicités politiques sur pause mercredi face au risque d'appels à la violence lors de l'investiture du futur président américain Joe Biden la semaine prochaine. Alors que les autorités fédérales et locales demandent aux américains d'éviter tout déplacement vers Washington la semaine prochaine, Airbnb accompagne le mouvement en annulant les réservations sur son site.

Des évènements "glaçants"

Le géant de la recherche en ligne inclut dans cette mesure, d'après un porte-parole, "toutes les annonces faisant référence à la mise en accusation (du président sortant Donald Trump, ndlr), à l'investiture ou aux manifestations du Capitole", qui ont choqué le pays et terni son image à l'international mercredi dernier.

Google, qui possède la plateforme YouTube avait plus tôt dans la semaine suspendu la chaîne de Donald Trump pour une semaine. "Les événements de la semaine dernière ont été glaçants à regarder", a déclaré Sundar Pichai, le patron de Google, lors d'un forum en ligne organisé par l'agence Reuters mercredi.

Airbnb annule toutes les réservations pour Washington

Google n'est pas le seul à anticiper l'investiture de Joe Biden. Airbnb a annulé toutes les réservations prévues à Washington la semaine prochaine, une mesure sans précédent qui montre l'inquiétude des grandes plateformes numériques, décidées à ne pas faciliter d'éventuels débordements et violences pendant l'investiture du futur président américain Joe Biden. Craignant de nouveaux débordements à l'occasion de l'investiture, les autorités, dont la maire de Washington ainsi que les gouverneurs du Maryland et de Virginie, voisins, ont appelé à éviter tout déplacement vers la ville la semaine prochaine.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP