États-Unis : 25e amendement, impeachment... Quelles options pour écarter Donald Trump ?

, modifié à
  • A
  • A
Donald Trump a annoncé qu'il n'assisterait pas à l'investiture de Joe Biden, le 20 janvier prochain. 1:57
Donald Trump a annoncé qu'il n'assisterait pas à l'investiture de Joe Biden, le 20 janvier prochain. © AFP
Partagez sur :
Alors que Donald Trump a annoncé vendredi qu'il n'assisterait pas à l'investiture de Joe Biden, le 20 janvier prochain, les démocrates continuent de demander à ce que le président actuel soit déclaré inapte à ses fonctions. Mais il ne leur reste que 12 jours pour déclencher une deuxième procédure d'impeachment.

La transition en douceur qu'il avait promise se fera finalement sans lui. Le président américain, Donald Trump, s'apprête a rompre une tradition historique, en annonçant qu'il n'assistera pas à la cérémonie d'investiture de son successeur, Joe Biden, le 20 janvier prochain. Un événement exceptionnel, mais pas inédit puisqu'en 1869, Andrew Johnson avait boudé l'investiture de Ulysses S. Grant.

Dans le cas de Donald Trump, après l'envahissement du Capitole par ses partisans, une autre question se pose : sera-t-il encore président au moment de l'investiture ? En effet, les démocrates font tout pour que l'actuel président soit déclaré inapte.

Le 25e amendement : la procédure la plus rapide, mais la moins probable

Les ténors du parti démocrate exhortent le vice-président, Mike Pence, à déclencher la quatrième section du 25e amendement de la Constitution. Selon le chef démocrate au Sénat, il s'agit de la procédure la plus rapide. Pour cela, le vice-président et le cabinet doivent voter pour décréter le président inapte à ses fonctions. Le vice-président doit alors adresser une déclaration écrite aux présidents de la Chambre des représentants et du Sénat. Il revient au Congrès de lui confier l'intérim de la présidence, par un vote aux deux tiers des deux chambres.

Une option qui est peu probable, selon des sources proches de Mike Pence.

Vers une deuxième procédure d'impeachment ?

Néanmoins, les démocrates ont une autre possibilité : la procédure d'impeachment. Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, a fait savoir que si le 25e amendement n'était pas adopté, le Congrès s'avancerait dans cette voie.

Mais cette procédure est pus longue. En effet, elle nécessite le vote des deux chambres du Congrès, et les 12 jours qui restent à Donald Trump à la tête du pays jouent en sa faveur. Vendredi matin, l'assistante de Nancy Pelosi a déclaré sur CNN qu'un vote de la Chambre des représentants est envisageable dès la semaine prochaine avant un second vote au Sénat. Si tel était le cas, cela ferait de Donald Trump, le premier président visé deux fois par une procédure de destitution.

Europe 1
Par Alexis Guilleux, édité par Pauline Rouquette