Élections américaines : prudent, Joe Biden estime "pouvoir encore perdre"

  • A
  • A
Biden 2:17
A deux semaines du scrutin, Joe Biden est en tête dans les sondages. © Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Partagez sur :
À deux semaines de l’élection américaine, Joe Biden devance Donald Trump de 12 points selon certains instituts de sondage. Mais le clan du candidat démocrate veut retenir les leçons de 2016 et reste très prudent.

Derniers instants de campagne aux Etats-Unis, où l’élection présidentielle se déroulera le 3 novembre. A deux semaines du scrutin, Joe Biden est en tête dans tous les sondages : largement au niveau national, avec plus de dix points d'avance, confortablement dans les États clés. Selon un sondage de référence, le candidat démocrate aurait 88% de chance de l'emporter… C'était d’ailleurs exactement ce chiffre pour Hillary Clinton en 2016, au même moment.

Des sondages semblables à ceux de 2016

A l'époque, la candidate avait 12 points d'avance sur Donald Trump. Le Washington Post estimait même que Trump avait "presque zéro chance de gagner". Aucun analyste ne voyait alors comment Donald Trump pouvait remonter la pente. On connait la suite de l'histoire, Donald Trump a été élu. Il faut donc, quatre ans plus tard, rester prudent.

Mais il y a malgré tout des différences. En 2020, les sondeurs disent avoir appris de leurs erreurs et donc être meilleurs. Et puis les écarts entre Joe Biden et Donald Trump sont constants depuis des mois, ce qui n'était pas le cas avec Hillary Clinton.

"Nous pouvons encore perdre"

Dans un email interne ce week-end, la directrice de campagne de Joe Biden a dit à ses équipes : "Nous pouvons encore perdre". Dans une conférence téléphonique avec ses troupes lundi matin, Donald Trump a lui a dit : "Nous pouvons encore gagner".

À quoi vont donc ressembler les deux dernières semaines de campagne ? Donald Trump va continuer sa tournée de meetings devant des foules compactes, souvent sans masque. Il en a deux prévus lundi en Arizona. Joe Biden, lui, va s'en tenir à des événements plus modestes. Pas vraiment de public, de la distance sociale, parfois des drivin' pour marteler son message : "Moi, je prends la pandémie au sérieux et je vous protégerai".

Dimanche, Dolad Trump était dans le Nevada et il a asséné un nouvel argument surprenant : "S'il est élu, Joe Biden va faire annuler la saison de Noël", a lancé le président américain.

Europe 1
Par Xavier Yvon édité par Léa Leostic