Deux fils d'"El Chapo" inculpés de trafic de drogue aux États-Unis

  • A
  • A
Joaquin Guzman Lopez et Ovidio Guzman Lopez sont accusés d'avoir participé à l'acheminement aux États-Unis, depuis le Mexique, de cocaïne, de méthamphétamine et de cannabis.
Joaquin Guzman Lopez et Ovidio Guzman Lopez sont accusés d'avoir participé à l'acheminement aux États-Unis, depuis le Mexique, de cocaïne, de méthamphétamine et de cannabis. © ERNESTO BENAVIDES / AFP
Partagez sur :
La justice américaine a inculpé deux des fils du narcotrafiquant "El Chapo" pour trafic de drogue quelques jours après la fin du procès de leur père à New York.

Deux des fils du narcotrafiquant Joaquin Guzman, alias "El Chapo", qui sont actuellement libres au Mexique, ont été inculpés jeudi de trafic de drogue par la justice américaine, quelques jours après la fin du procès de leur père à New York. Joaquin Guzman Lopez, alias "El Guero" (le blond), et Ovidio Guzman Lopez, surnommé "El Raton" (la souris), sont accusés d'avoir participé à l'acheminement aux États-Unis, depuis le Mexique, de cocaïne, de méthamphétamine et de cannabis, selon l'acte d'accusation dévoilé jeudi.

Ils risquent la réclusion criminelle à perpétuité. Le document, publié par le ministère américain de la Justice, était prêt depuis avril 2018 mais avait été placé sous scellé, à la demande des autorités américaines, "pour protéger la sécurité des témoins", selon elles, "et ne pas risquer de gêner l'enquête". Le seul chef d'accusation retenu contre eux est passible de la réclusion criminelle à perpétuité.

Des membres actifs du cartel fondé par "El Chapo". Les deux fils sont considérés comme membres actifs du cartel de Sinaloa, co-fondé par "El Chapo" lui-même, et se trouvent actuellement au Mexique. Deux autres fils du narcotrafiquant mexicain, Ivan Archivaldo Guzman Salazar et Jesus Alfredo Guzman Salazar, feraient partie de la hiérarchie de l'organisation, selon la justice américaine.

"El Chapo" reconnu coupable. A l'issue de trois mois de procès, "El Chapo" a été reconnu coupable, le 13 février, des 10 chefs d'accusation retenus contre lui, notamment le principal, selon lequel il avait co-dirigé le cartel de Sinaloa, entre 1989 et 2014. Joaquin Guzman, 61 ans, est passible de la réclusion à perpétuité et connaîtra sa peine le 25 juin. Ses avocats ont déjà annoncé leur intention de faire appel. Le procès a permis une plongée dans l'organisation tentaculaire, responsable de l'acheminement aux Etats-Unis de centaines de tonnes de cocaïne et d'autres drogues.

*Le terme 'inculpation/inculpé' n'existe plus dans la procédure judiciaire française mais est toujours employé en aux États-Unis... Europe1.fr a choisi de conserver le terme employé par les autorités judiciaires locales.