Destinations en vogue - le Sri Lanka : l'île aux merveilles

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

6/7 - Pendant une semaine, Europe 1 vous propose de découvrir chaque jour une destination vacances en vogue pour 2019.

Envie de soleil, de plage, ou plutôt de flocons ? Pour rompre avec la morosité qui suit les fêtes de fin d'année, Europe 1 vous propose de penser dès à présent à vos prochaines vacances. Chaque jour, pendant une semaine, découvrez l'une des destinations les plus attendues pour 2019. Notre avant-dernière escale : la "larme de l'Inde", le Sri Lanka.

Le pays est en tête des coups de cœur de la rédaction du Lonely Planet, souvent présenté comme le guide le plus vendu au monde, et qui sélectionne chaque année dix destinations incontournables. Pourquoi le Sri-Lanka ? L’île, durement touchée par le tsunami de 2004, connaît une forte croissance économique depuis la fin de la guerre civile en 2009. Par ailleurs, la crise politique qui a agité le pays à l’automne s’est achevée le 20 décembre avec la nomination d’un nouveau gouvernement. Alors qu’elle reste encore relativement épargnée par le tourisme de masse, à la différence de certains de ses voisins du sud-est asiatique, l'île pourrait connaître de rapides transformations face à l'engouement touristique. 

Ne vous laissez pas déstabiliser par la taille du Sri Lanka, comparable à celle de l'Auvergne-Rhône-Alpes. L'île, de par sa très grande diversité, se plie à de nombreuses envies. Les temples du "triangle culturel" avec la vertigineuse citadelle de Sigiriya, attendent les amoureux des vieilles pierres. Les montagnes du centre offrent de nombreuses possibilités de randonnées (gare aux sangsues !). Enfin, les plages de l'est et du sud déroulent un cadre paradisiaque. Notre coup de cœur : Tangalle et ses grèves de sable rose.

Bon à savoir. Le climat varie d’un point à l’autre de l’île, mais globalement la meilleure saison pour voir le Sri Lanka se situe entre janvier et avril. À partir de mai, le mercure peut aisément dépasser les 35 degrés et, passé le mois de septembre, la mousson apporte en fin de journée de grosses averses, surtout sur la côte est et le sud. Mais rien de diluvien. Dans les montagnes vous serez surpris de trouver à Nuwara Eliya un microclimat frais et pluvieux, typique de … l’Angleterre. Quant au budget, c’est une destination à petits prix. On y mange correctement – généralement des "rice and curry"-, à partir de quatre euros. L’hébergement se fait aux mêmes tarifs qu’en Inde : comptez en moyenne de 25 à 30 euros pour une nuit dans un établissement de milieu de gamme. Enfin, n’oubliez pas, au moins 48 heures avant le départ, de faire en ligne votre demande d’ETA (Electronic Travel Authorization), nécessaire pour pouvoir entrer dans le pays. Elle coûte un peu moins de 30 euros. Les têtes en l’air pourront toujours s’en faire délivrer une à l’aéroport, mais il faudra faire la queue et débourser plus.

srilanka2

Le train qui relie Kandy à Ella sillonne pendant de longues heures les plantations de thé dans un cadre grandiose. ©Romain David

À faire ! Retards en série, confort plus que sommaire, conduite à risque… les transports en commun sont loin d’être l’un des points forts du Sri Lanka, et nombre de vacanciers préfèrent s’allouer les services d’un chauffeur privé. On fera une exception pour le train qui relie Kandy à Ella. Pendant sept heures ce petit tortillard bleu traverse des paysages à couper le souffle, où les immenses plantations de thé façonnent en terrasses les montagnes. Les places les plus prisées sont aux portières des wagons, les jambes dans le vide. Soyez réactif au départ pour pouvoir en profiter, même si l’espace à tendance à se libérer une fois les premiers arrêts passés. Mais la promiscuité favorise aussi les sympathies, généralement autour d’un beignet de crevettes ou d’un sac de noix de cajou proposé par les vendeurs ambulants.