Destinations en vogue - La Jordanie : et si vous changiez de planète ?

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
4/7 - Pendant une semaine, Europe 1 vous propose de découvrir chaque jour une destination vacances en vogue pour 2019.

Envie de soleil, de plage, ou plutôt de flocons ? Pour rompre avec la morosité qui suit les fêtes de fin d'année, Europe 1 vous propose de penser dès à présent à vos prochaines vacances. Chaque jour, pendant une semaine, découvrez l'une des sept destinations que nous avons sélectionnées parmi les plus attendues pour 2019. Notre quatrième escale : les espaces désertiques et rougeoyants de la Jordanie.

À en croire un pointage réalisé par le site de voyage Booking.com, sur la base des réservations enregistrées sur la plateforme à l’été 2018 pour 2019, la Jordanie est la destination qui marque la plus forte progression, devant l’Ouzbékistan et le Mexique. Déjà en 2017, profitant de l’instabilité politique qui mine les autres pays de la région, en particulier en Irak et en Syrie, le royaume hachémite a vu sa fréquentation touristique bondir de 15% (4,2 millions de visiteurs).

Les autorités tablent désormais sur 7 millions de visiteurs d’ici à 2020. Avec, entre autres, les rives de la mer Morte et de la mer Rouge, les châteaux omeyyades ou encore la fameuse cité nabatéenne de Petra, taillée à même la roche, la Jordanie ne manque pas d’arguments pour parvenir à attirer autant de monde.

petra1280

Petra reste le site touristique le plus populaire - et certainement le plus impressionnant - de la Jordanie. ©KHALIL MAZRAAWI / AFP

Bon à savoir. Un visa est nécessaire pour entrer dans le royaume. Vous pouvez vous le procurer à l'ambassade depuis la France ou directement à l'aéroport sur le sol jordanien pour 40 dinars, soit une cinquantaine d'euros. Depuis 2015, le ministère du Tourisme et des Antiquités propose un "Jordan pass" - à condition de passer au moins trois nuits sur place - qui fait office de droit d'entrée et permet également d'accéder à 40 sites touristiques, dont les plus incontournables. Son prix varie en fonction du nombre de jours que l'on souhaite passer à Petra (3 maximum), de 70 à 80 dinars (90 à 100 euros). C'est une option particulièrement rentable dans la mesure où une entrée d'une seule journée à Petra coûte déjà 50 dinars (soit environ 60 euros). Le "Jordan pass" se procure en ligne, sur un site officiel. Attention toutefois : le sésame expire au bout de deux semaines après votre première visite.

À faire ! Sur les traces de Lawrence d'Arabie, dans le désert du Wadi Rum, passer la nuit en bivouac en compagnie des bédouins est une expérience inoubliable. À l'ombre des canyons rougeoyants, le dépaysement est complet. À tel point d'ailleurs que le réalisateur Ridley Scott a choisi ce cadre grandiose pour certaines scènes de Seul sur Mars, les falaises découpées en arêtes et les arches de pierre évoquant la planète rouge. Après une balade  en 4x4 ou à dos de chameau, la soirée se déroule étendu au milieu des tapis et des poufs, généralement autour d'un plat traditionnel cuit au feu de bois, comme le "mansaf" : des morceaux d'agneaux mijotés dans du yaourt et disposés sur du riz. Le thé, servi à profusion, conclut traditionnellement le repas. Les plus courageux se lèveront dès potron-minet pour assister au lever de soleil sur le désert, à moins que la nuit ne les ai transportés sur une autre planète…