Un questionnaire et un QR code : comment la Grèce va filtrer les touristes cet été

, modifié à
  • A
  • A
Avant d'arriver jusqu'aux plages grecques, certains voyageurs seront invités par les autorités à se soumettre à un test salivaire. 1:33
Avant d'arriver jusqu'aux plages grecques, certains voyageurs seront invités par les autorités à se soumettre à un test salivaire. © Jean-Sébastien Soldaïni / Europe 1
Partagez sur :
Destination phare des vacanciers en Europe, la Grèce devrait encore l'être cette année. En effet, le pays a été relativement épargné par l'épidémie de Covid-19, ce qui risque d'encourager les séjours cet été. Mais pour éviter de se retrouver dans une situation sanitaire critique, la Grèce va mettre en place un filtrage des voyageurs, avec tests de dépistage et quarantaine obligatoire pour les cas jugés les plus sensibles.

Les vacances approchent et les pays européens adaptent leurs conditions d'entrée après l'épidémie de coronavirus. La Grèce, destination qui risque fort d’être privilégiée car peu touchée jusqu’à présent par la crise sanitaire, vient de mettre fin aux tests aléatoires à l'entrée sur son territoire. En revanche, elle instaure un système de sélection plus affiné, à l’aide d’un questionnaire et d’un QR code, qui permettra aux autorités de déterminer si vous devez être impérativement testé ou bien si vous pouvez passer vos vacances tranquillement. Ce dispositif entre en vigueur dès le 1er juillet et jusqu'au 31 août.

Un QR code généré pour chaque voyageur

Concrètement, les voyageurs devront avoir impérativement rempli un questionnaire en ligne 48 heures avant de décoller pour la Grèce. En plus des noms et prénoms, il faudra préciser les lieux de séjour dans les 15 jours qui précèdent l’arrivée : le pays, la région et même l’hôtel le cas échéant.

En fonction des informations fournies, le système génère un QR code qui est attribué au voyageur. Il devra l'imprimer ou bien l'avoir sur son smartphone. Et c'est ce code qui déterminera son sort. Il sera scanné après avoir débarqué. Si l'algorithme considère que vous ne présentez pas de risque, vous pourrez directement récupérer vos bagages, entrer et circuler librement en Grèce.

Un test salivaire pour les voyageurs venant d'une zone à risque

En revanche, si le voyageur arrive d'une zone à risque, il sera orienté vers les médecins de la sécurité civile grecque pour un test salivaire. Il lui sera ensuite demandé de s’isoler, dans son hôtel, en attendant le résultat. Si celui-ci est positif, ce sera confinement obligatoire pour 14 jours dans un hôtel intégralement payé par le gouvernement grec.

Europe 1
Par Jean-Sébastien Soldaïni, édité par Romain David