Coronavirus : 52 décès en Italie, plus de 2.000 personnes contaminées

, modifié à
  • A
  • A
On compte désormais plus de 2.000 cas avérés de coronavirus en Italie. (Photo d'illustration)
On compte désormais plus de 2.000 cas avérés de coronavirus en Italie. (Photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
L'Italie a connu ce lundi un bond de mortalité liée au coronavirus, et a franchi la barre des 50 décès. Par ailleurs, le nombre de personnes contaminées a également progressé, et on compte désormais 2.036 cas avérés. 

L'Italie a franchi lundi la barre des 50 morts, avec 52 décès de personnes contaminées par le coronavirus Covid-19, soit 18 de plus que la veille, a annoncé le chef de la Protection civile Angelo Borrelli.

2.036 contaminations...

Il s'agissait à chaque fois de personnes âgées ou déjà atteintes de pathologies graves, a précisé Angelo Borrelli, qui a aussi annoncé une nouvelle forte hausse des cas de contamination, à 2.036, contre 1.694 dimanche soir. L'Italie est le pays le plus touché en Europe mais est aussi celui qui a effectué le plus de tests, avec 23.345 en date de ce lundi. Sur le total des personnes porteuses du virus, la moitié seulement (908) ont été hospitalisées, et sur ce total 166 ont dû être placées en thérapie intensive (contre 140 dimanche soir).

...dont plus de la moitié en Lombardie

Les régions les plus concernées par l'épidémie restent la Lombardie (région de Milan), avec 1.077 contaminations, suivie désormais par l'Emilie-Romagne (324) qui dépasse la Vénétie (autour de Venise) avec 271 cas. Le foyer principal de l'épidémie italienne a été identifié à Codogno, à 60 km au sud de Milan, autour du patient 1, Mattia, 38 ans, qui a contaminé sa femme enceinte, un ami ainsi que ses médecins, du personnel sanitaire de l'hôpital local, des patients et tout leur entourage.

 

149 personnes guéries depuis le début de l'épidémie

Le chef de la Protection civile a par ailleurs qualifié de "bonne nouvelle" l'augmentation des cas de guérison de cette pneumonie virale, avec "66 cas de plus que la veille qui porte à 149 le nombre de personnes guéries depuis le début de l'épidémie". A propos des personnes en soins intensifs (réanimation), Angelo Borrelli a souligné que les structures des régions concernées réussissaient à les accueillir.

La région Lombardie où les hôpitaux de Lodi, Pavie et Crémone avaient évoqué un manque de lits en réanimation, a demandé au secteur privé d'aider les structures publiques et d'y envoyer au besoin des médecins et personnel soignant en renforts.  "Nous avons environ 200 lits de plus que nous sommes en train de récupérer" pour la gestion du coronavirus, a expliqué lors d'une autre conférence de presse, le responsable régional en charge de la Santé Giulio Gallera. La Lombardie concentre le gros des patients en soins intensifs (127 personnes).