Aquarius : les 630 migrants ont 45 jours pour trouver asile en Espagne ou en France

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
A peine débarqués au port de Valence, les migrants de l'Aquarius ont reçu un titre de séjour exceptionnel de 45 jours en Espagne, laps de temps pendant lequel ils doivent faire une demande d'asile à Madrid ou à Paris.

Ils sont autorisés à rester en Espagne pendant 45 jours. Les 630 migrants de l'Aquarius arrivés dimanche dans le port de Valence après une semaine particulièrement éprouvante en Méditerranée. Immédiatement auscultés par des médecins, 144 d'entre eux ont été emmenés à l'hôpital, tandis qu'un compte à rebours commençait. 

45 jours de résidence légale en Espagne. Ils ont 45 jours pour trouver asile soit en Espagne, soit en France. Après avoir obtenu un titre de séjour exceptionnel d'un mois et demi leur permettant notamment d'obtenir un accès gratuit aux soins publics espagnols, les 630 migrants de l'Aquarius ont dû remplir un formulaire de demande d'asile adressé au choix à Madrid ou à Paris, alors qu'une mission de l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra) est attendue à Valence. "Il y a un certain nombre de personnes qui viennent de l’Érythrée où elles sont persécutées, d'autres sont originaire du Sud Soudan et fuient les combats", explique Hassiba Hadj Sahraoui porte-parole de Médecins sans frontières qui estiment qu'une grande partie des migrants de l'Aquarius réunissent les conditions du droit d'asile. 

L'expulsion reste une option. "C'est maintenant aux autorités espagnoles de procéder à toutes les vérifications et ensuite le droit s'applique, comme à toute personne", précise-t-elle. Côté français, en plus de la mission de l'Ofpra, le gouvernement a déjà expliqué que les demandes seront traitées "au cas par cas". Impossible donc de savoir pour le moment le nombre de migrants qui seront accueillis. A l'issue des 45 jours de résidence légale en Espagne, qu'ils ne peuvent pas quitter, les migrants dont la demande d'asile est refusée par Madrid ou Paris seront expulsés. 

Europe 1
Par Henry de Laguérie, édité par Ugo Pascolo