Raid israélien à la frontière Liban-Syrie

  • A
  • A
Partagez sur :

L'aviation israélienne a pris pour cible un convoi routier à la frontière entre la Syrie et le Liban dans la nuit de mardi à mercredi, a-t-on appris auprès de diverses sources dans la région. "La cible était un camion transportant des armes, se dirigeant de Syrie vers le Liban", a dit un diplomate occidental, selon lequel la cargaison ne comprenait probablement pas d'armes chimiques.

Une source au sein de la rébellion syrienne contre le président Bachar al Assad a déclaré qu'une frappe aérienne avait détruit à l'aube (4h30 GMT soit 5h30 en France) un convoi sur une route montagneuse à environ cinq km au sud du point où l'autoroute Damas-Beyrouth franchit la frontière.

La cargaison comprenait probablement des missiles antiaériens et antichars sophistiqués, a-t-on ajouté de même source. "L'attaque a visé des camions transportant des armements perfectionnés du régime à destination du Hezbollah", a dit cette source en précisant que le bombardement avait eu lieu en Syrie, même si la frontière est difficile à repérer dans ce secteur.

De source proche des services de sécurité libanais, on précise qu'il n'y a eu aucun raid en territoire libanais. "Il n'y a pas eu d'attaque au Liban, ni à l'intérieur du territoire ni près de la frontière avec la Syrie." De son côté, le gouvernement israélien a refusé de s'exprimer sur le sujet. Israël a dit récemment son inquiétude de voir une partie de l'arsenal militaire syrien tomber entre les mains de groupes incontrôlés.