Maire tué à Signes : le conducteur mis en examen pour "homicide involontaire"

, modifié à
  • A
  • A
Le maire de Signes a été percuté par un fourgon qui reculait, lundi. (Photo d'illustration)
Le maire de Signes a été percuté par un fourgon qui reculait, lundi. (Photo d'illustration) © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Jean-Mathieu Michel, 76 ans, est mort lundi après avoir été renversé par la camionnette dont il voulait verbaliser les occupants.

Le parquet de Toulon a annoncé mercredi avoir ouvert une information judiciaire pour "homicide involontaire" après le décès lundi du maire de Signes, écrasé par une camionnette dont les occupants venaient de jeter des gravats.

Une mort accidentelle, selon les premiers éléments

Le chauffeur de la camionnette, un maçon de 23 ans, qui avait été placé en garde à vue lundi, a été mis en examen mercredi. Le parquet avait demandé son placement en détention provisoire, mais il a finalement été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire. Le parquet peut encore faire appel. L'autre occupant de la camionnette, un apprenti de 20 ans, également placé en garde à vue lundi, avait été libéré mardi dans la soirée.

Selon les premiers éléments de l'enquête, la mort de Jean-Mathieu Michel, qui a ému l'ensemble de la classe politique, serait accidentelle. Mercredi, le chef de l'État, Emmanuel Macron, a "salué avec respect le dévouement inlassable" du maire de Signes et adressé une lettre de condoléances à sa famille.

Les + lus