Jura : un ancien curé malvoyant contraint de payer 100 euros pour 18 km de TER

, modifié à
  • A
  • A
L'octogénaire s'est retrouvé avec une amende de 100 euros.
L'octogénaire s'est retrouvé avec une amende de 100 euros. © DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :
Un ancien curé malvoyant, qui n'avait trouvé personne pour l'aider à l'acheter un billet de train à la borne automatique de la gare de Dole, s'est vu imposer une amende de 100 euros pour 18 km de TER, rapporte "L'Est Républicain". 

Il était allé lui-même se signaler au contrôleur pour régulariser sa situation. Un ancien curé malvoyant de 82 ans est monté fin mai sans billet dans un train à Dole, dans le Jura, pour regagner la gare de Ranchot, non loin de son village. Un trajet de 18 km qu'il effectue régulièrement, et pour lequel il a l'habitude de se faire aider au moment d'acheter ses billets, d'une valeur de 3,50 euros. Ses problèmes de vue l'empêchent en effet d'utiliser la borne automatique, et le guichet est souvent fermé, rapporte L'Est Républicain

Double amende

N'ayant trouvé personne pour l'aider, il est allé se signaler au contrôleur dès son arrivée à bord, pour régulariser sa situation. Celui-ci lui aurait alors répondu qu'il n'était pas là pour vendre des titres de transport mais pour sanctionner ceux qui en étaient dépourvus, et lui a notifié une amende de 50 euros. Indigné, il a refusé de la payer, et le contrôleur aurait décidé de doubler la note. L'octogénaire s'est ainsi retrouvé avec une amende de 100 euros. 

Depuis près d'un mois, il multiplie donc les démarches pour contester cette sanction. Il a notamment écrit au directeur de SNCF Mobilités à Dijon, aux syndicats de cheminots, au défenseur des droits, et même au président de la SNCF, Guillaume Pépy. "Au-delà des personnes âgées, handicapées ou malvoyantes, je pense à toutes celles qui ne savent ni lire ni écrire et qui ont besoin d'un contact humain pour effectuer cette formalité d'achat d'un ticket", a-t-il expliqué à L'Est Républicain