Affaire Maëlys : ce nouveau témoignage qui accable Nordahl Lelandais

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
L'enquête se poursuit, cinq mois après la disparition de la petite fille de neuf ans en Isère. Un nouveau témoignage met en cause le principal suspect, Nordhal Lelandais.

Il y a quelques semaines, l'avocat de Nordahl Lelandais affirmait que Maëlys était encore présente à 3h15 du matin, dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, en Isère, où se déroulait la fête de mariage, dans la nuit du 26 au 27 août.

Une autre chronologie. Me Alain Jakubowicz s'appuyait notamment sur le témoignage d'un cousin de la mère de la fillette, lui aussi présent au mariage, et qui disait avoir vu Maëlys à cette heure-là. Mais assez rapidement, devant les enquêteurs, le cousin a donné une autre chronologie. Oui, il a bien vu Maëlys, mais plutôt entre 2h30 et 3h, assure-t-il. Il s'en souvient bien, car c'est à ce moment qu'il est allé dire au revoir aux mariés, et que la petite fille est venue lui pincer les fesses.

La défense de Nordahl Lelandais affaiblie. Une version bien plus compatible avec celle du procureur de Grenoble qui, en s'appuyant sur des témoignages, mais aussi sur l'ordre de passage des musiques du DJ de la soirée, a daté la disparition vers 2h45. Deux minutes plus tard, à 2h47, la vidéosurveillance de Pont-de-Beauvoisin capte les images de la voiture du suspect. À l'intérieur, sur la place passager, on aperçoit une petite silhouette avec une robe blanche. Robe dont la mère de Maëlys, qui a visionné les images, a formellement reconnu le col rond et la bretelle large.

L'avocat de Nordahl Lelandais, lui, a parlé d'un col carré avec un décolleté profond, et d'une silhouette de femme. Sa version est quelque peu fragilisée aujourd'hui.

A REVOIR - La mère de Maëlys a reconnu la robe de sa fille dans la voiture du suspect :

Europe 1
Par Jean-Luc Boujon, édité par A.H.

Les + lus