Ne plus rater les prises de sang grâce à cet appareil qui voit les veines à travers la peau

  • A
  • A
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Toute l'info du week-end
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

L’innovation Anicet Mbida, bonjour ! L’innovation de ce matin, c’est un appareil qui permet de voir à travers la peau pour ne plus rater une veine lors d’une prise de sang.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, dès que je vois une aiguille, je ne suis pas loin de tourner de l’œil. Alors, imaginez quand l’infirmière doit s’y reprendre à plusieurs fois, qu’elle vous pique et qu’elle vous repique, simplement parce qu’elle n’arrive pas à trouver la veine.

Eh bien, ce cache-cache avec les veines, c’est terminé. Des ingénieurs américains de la société Christie Medical ont mis au point le "Vein Viewer". C’est un appareil qui projette sur la peau l’image de tous vaisseaux sanguins qu’il y a juste en dessous. Du coup, l’infirmière n’a plus aucune excuse. Elle voit exactement où sont les veines. Donc elle sait exactement où piquer.

A quoi ça ressemble, c’est comme des rayons X ?

Ça ressemble. Mais en fait, c’est une lumière infrarouge qui a été calée sur la longueur d’onde de l’hémoglobine. Et qui ne fait ressortir que les veines. Et ça change tout : pour la pose de perfusions, pour les injections, les prises de sang. Je pense notamment aux enfants dont les veines ne sont toujours bien dessinées et pas toujours visibles. Avec cette technologie, on va peut-être éviter un calvaire pour l’enfant et pour le personnel médical.

C’est déjà disponible ?

Oui, ça vient d’arriver en Europe, notamment dans les services pédiatriques. Mais pas seulement. Ce sera quand même beaucoup plus confortable pour tout le monde. Même si, au final, on se fait toujours percer par une aiguille… Ben là au moins…on est sûr que ça n'arrivera qu’une fois.

Ce qui serait formidable, au-delà de la prise de sang, c’est une seringue qui évite de faire une injection au mauvais endroit. Je pense aux péridurales par exemple…

Figurez vous que ça arrive : des seringues à tête chercheuse qui savent exactement quel tissus elles sont en train de traverser et qui préviennent le médecin avant que l’on aille pas trop loin. Je vous en reparlerai. En tout cas, il était temps de moderniser les piqûres. Parce que ça fait plus d’un siècle qu’elles n’avaient pas évolué.