Des plantes lumineuses pour remplacer nos éclairages

  • A
  • A
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Toute l'info du week-end
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Ce matin, on innove dans la botanique. Avec un concept un peu fou : des plantes lumineuses qui pourraient remplacer nos éclairages.

Imaginez : vous achetez un ficus, un yucca ou un petit palmier d’intérieur. Et quand la nuit tombe, il se met à éclairer comme une lampe. Pas électricité, pas d’ampoule, la plante devient naturellement lumineuse. C’est exactement ce sur quoi travaille un couple de biologistes français. Des chercheurs de la société Wood-light. Ils ont été capables de transformer des plantes d’intérieur en lampes de déco.

Comment on arrive à rendre des plantes lumineuses ?

C’est un processus assez complexe. Pour schématiser, ils leur ont fait absorber le même type de substance qu’utilisent les lucioles pour éclairer la nuit. Cette substance va ensuite se diffuser dans la sève et les branches jusqu’aux feuilles. Et quand il n’y a plus de soleil (quand la photosynthèse s’arrête), une réaction se déclenche et la plante se met à éclairer comme le ferait une luciole. Avec ce principe, on devrait être capable d’illuminer n’importe quel type de plante, des fleurs et même des arbres, ce qui est leur objectif ultime. Pouvoir, un jour, éclairer les rues avec des allées de platanes lumineux, comme dans le film Avatar.

Mais est-ce que c’est assez puissant ? Vous parliez de lucioles…

Non, pas encore. Pour le moment, c’est l’équivalent d’une petite veilleuse. Mais ils sont très confiants. Ils sont persuadés qu’ils arriveront à augmenter la luminosité. En attendant, cela servira surtout à baliser les allées la nuit ou à décorer les vitrines. Ce sera moins agressif que tous ces néons qui perturbent les animaux nocturnes. En plus d’éviter la pollution lumineuse, cela permettrait de faire des économies. On le rappelle : 20% de l’électricité mondiale est aujourd’hui consacrée uniquement à l’éclairage. Pourquoi ne pas en déléguer une partie aux plantes ?