Demain, le ciel se transformera-t-il en écran publicitaire géant ?

  • A
  • A
3:32
En attendant demain est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

L'entreprise russe StarRocket a eu l'idée complètement folle de faire du ciel un écran de publicité géant avec l'aide des satellites. Dès l’an prochain, elle compte envoyer une armada de petits satellites dans l’espace à 400 kilomètres d’altitude. En réfléchissant la lumière du soleil, chaque satellite deviendrait donc un point lumineux pour écrire les lettres d’une marque ou d’un slogan.

Avec la prolifération des satellites, le ciel pourrait se transformer en  écran géant pour accueillir des publicités célestes.

Imaginez le logo d’une marque qui soudain s’illumine dans le ciel, quel coup de com incroyable pour l’annonceur. Il toucherait  des millions de consommateurs dans des dizaines de pays au même moment. À l’origine de cette idée dingue, StarRocket, entreprise russe. Dès l’an prochain, elle compte envoyer une armada de petits satellites dans l’espace à 400 kilomètres d’altitude. En réfléchissant la lumière du soleil, chaque satellite deviendrait donc un point lumineux dans le ciel tout noir. Le tour de force ensuite sera d’en disposer 200 à 300 à bonne distance les uns des autres pour écrire les lettres d’une marque ou d’un slogan. Techniquement tout n’est donc pas encore complètement au point mais Pepsi-Cola aurait déjà fait savoir qu’il était sur les rangs pour lancer la première campagne de pub de l’histoire dans la voûte céleste.

Le ciel serait un nouveau terrain de jeu pour le divertissement ?

Regardez Ale,  cette startup japonaise conseillée par des experts de l’espace qui a déjà placé en orbite deux satellites remplis de granules chimiques. Une fois projetés dans l’atmosphère, ils déclencheront une pluie d’étoiles filantes éphémères de toutes les couleurs. Moins Arty, le projet fou d’un chinois bien décidé à envoyer dans l’espace un satellite doté d’un miroir capable de réfléchir la  lumière, assez pour réussir à éclairer  une surface de 50 hectares sur la terre. Résultat, en pleine nuit, on y verra donc presque comme en plein jour. Une économie d’énergie certes mais à quel prix pour la faune nocturne ?

Quelles sont les conséquences de tous ces projets ?

Dans un avenir proche, des dizaines de milliers de satellites pourraient envahir le ciel selon des astronomes et souiller ce qui constitue l’un des plus beaux spectacles naturels : un ciel étoilé. Demain, la voie lactée déjà invisible pour un tiers de l’humanité risque de disparaître pour tout le monde. Quant à la grande ou petite ours, il sera de plus en plus difficile de les distinguer car les étoiles vont se confondre avec la lumière des satellites. Mais contre cette invasion, comment protéger le ciel, ce territoire immatériel devenu le nouveau Far West ?  Il y a urgence à réunir industriels et  astronomes pour définir un code de bonne conduite, une charte de la "sagesse" afin de ne pas voir n’importe quoi demain dans ce ciel. Il  appartient à l’humanité, donc à nous tous !