Les incendies ont déjà détruit 10.000 hectares de végétation

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
3:47
Partagez sur :

Chaque matin, Julien Pearce revient sur ce qui fait la Une des quotidiens nationaux.

On commence avec Libération qui consacre sa Une aux incendies dans le Sud. "Le Var en fumée", peut-on lire sous une photo montrant des terrains de tennis déserts à Bormes-les-Mimosas avec à quelques centaines de mètre de là, un immense panache de fumée. 10.000 hectares de végétation ont d'ores et déjà été détruits par les flammes. "C'est deux fois la moyenne annuelle depuis les 10 dernières années", a déclaré hier le Premier ministre Edouard Philippe. Sur place explique Libé, les 12.000 vacanciers évacués pour beaucoup sur les plages, passent leurs journées dos à la mer, à scruter nerveusement les collines embrasées. Et ils se mettent à applaudir quand les Canadairs apparaissent finalement dans le ciel.

Nous serons "libérés fiscalement" ce samedi nous apprend Le Figaro. Le quotidien se base sur une étude de l'Institut Economique Molinari. Concrètement, cela veut dire qu'à partir de demain, nous travaillerons uniquement pour nous et plus pour financer la Sécurité sociale ou payer nos impôts. Chez nos voisins allemands, cette "libération fiscale" arrive trois semaines plus tôt. Chez les Britanniques, c'est carrément deux mois et demi avant ! Un calcul à relativiser vu qu'en Grande Bretagne, les services publics y sont bien moins développés.

Le Parisien/Aujourd'hui en France revient sur la galère des passagers d'un vol Paris - Cork, une ville du sud de l'Irlande. Le trajet programmé mardi après-midi devait durer environ une heure. Mais ce n'est qu'hier, soit 25 heures plus tard, que l'avion a pu finalement partir ! La raison ? Un choc avec un oiseau lors du premier décollage à l'aéroport de Roissy. "On a tous entendu le bruit dans l'avion", témoigne Karine. L'appareil a dû faire demi-tour et se poser en urgence.

Toujours dans le Parisien, on termine avec un carnet rose. Un heureux événement très attendu au zoo de Beauval, situé à côté de Tours. La femelle panda Huan Huan, dont le nom signifie "Joyeuse", est enceinte. Les vétérinaires en ont eu la confirmation hier. Elle devrait accoucher la semaine prochaine d'une boule de poils mesurant à peine 10 centimètres.

Les émissions précédentes