Quand on a un président désinvolte, on est obligé, malgré lui, de le prendre au sérieux

  • A
  • A