Tourisme de masse : six Français sur dix prêts à renoncer à un voyage

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le monde bouge est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Attention aux ravages du tourisme de masse ! Six Français sur 10 sont prêts à renoncer à un voyage à cause du surtourisme.

Un sondage réalisé pour le Comptoir des voyages démontre que le surtourisme devient un sujet et qu’il va l'être de plus en plus.
Selon les chiffres de l'Organisation mondiale du Tourisme, le nombre de touristes a encore augmenté de 6% avec 1,4 milliard de voyageurs.
Ce tourisme de masse peut vite devenir envahissant puisque 63% des Français sont prêts à renoncer à un voyage.

La liste de destination est devenue compliquée à l’image de Venise, une ville engloutie par les touristes. La population locale a disparue, le nombre de Vénitiens a été divisé par trois en 50 ans. On dénombrait 175000 habitants en 1960 contre seulement 53.000 aujourd'hui pour accueillir 30 millions de visiteurs, soit quasiment la population de la Pologne qui débarque chaque année et qui dénature la ville.
C’est le même problème pour Dubrovnik dont la population de 43.000 habitants accueille 4,2 millions de visiteurs, soit un rapport de un à 100.
Dans le même cas, d’autres sites sont également citées comme le TajMahal (en Inde), le Machu Picchu (au Pérou), les Iles Galapagos (où il y a plus de touristes et de papiers gras que de tortue et lion de mer), le Vatican (la Chapelle Sixtine sera certainement un jour fermée aux touristes). Même des endroits inaccessibles commencent à être réputés comme zone de sur-tourisme comme l’Everest où des touristes se retrouvent à attendre les uns derrière les autres pour accéder aux sommet !
Mais des villes entières comme Amsterdam ou Barcelone ne sont pas loin de basculer dans le surtourisme. Leurs commerces traditionnels ferment peu à peu pour laisser la place aux boutiques de souvenirs tandis que les logements sont quasiment entièrement dédiés aux touristes via des sites comme Airbnb.

Le sur-tourisme ne concerne pas Paris qui est une ville avec une activité forte qui prédomine même si certains quartiers sont pas loin de basculer.

Comment éviter le surtourisme ? il vaut mieux partir en voyage hors saison et partir en dehors des sentiers battus.