Les Anglais privés de Galiléo : en sortant de l’Union européenne, les Britanniques se coupent aussi du GPS européen

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de Tarlé est une chronique de l'émission Trois heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Les Anglais privés de GPS ! C’est la conséquence du Brexit, le Royaume-Uni se retrouve exclu de Galiléo, le "GPS" européen.

C'est un nouveau coup dur et une conséquence inattendue du Brexit.

L'Union Européenne a lancé son propre GPS, Galileo ( 30 satellites dans l'espace) qui se veut plus précis que le GPS américain que nous utilisons en ce moment et qui entrera en service en 2020.

Surtout, il y a toute une partie cryptée à usage militaire pour guider les missiles.

Les Anglais viennent donc d'en être exclus pour la partie militaire. Ils ne sont pas dans l'Europe et n'auront donc pas accès à ce système européen. En clair, les Anglais pourront utiliser Galileo à usage civil mais pas à usage militaire.

Theresa May est furieuse et cherche une alternative avec l’Australie ou la Nouvelle-Zélande. Ils demandent au moins à être remboursés puisque les Britanniques ont participé au programme, ils l’ont financé à hauteur de 1,4 milliard d'euros.

C’est compliqué parce qu'avec cet argent, Bruxelles explique avoir fait travailler des entreprises britanniques. Ils ont donc récupéré cet argent sous forme de contrat.

Dépité, le secrétaire d'État britannique à la Science (Sam Gyimah) vient de présenter sa démission, expliquant que le Royaume-Uni ne récupérerait jamais cet argent. Il a prévenu que cette affaire Galileo était un avant-goût des relations très dures entre la Grande-Bretagne et l’Union européenne.

"Galileo est un avertissement. Pour les Européens, ce sera désormais "L'Union européenne d'abord". Il est incroyablement naïf de croire le contraire."

Cette rude affaire rude illustre la solitude de la Grande-Bretagne qui est désormais toute seule, privée de GPS et privée de boussole.