Galileo, le "GPS européen", compte 200 millions d'utilisateurs

, modifié à
  • A
  • A
Quatre nouveaux satellites doivent être envoyés dans l'espace en juillet. © PETER KNEFFEL / DPA / AFP
Partagez sur :

Il y a six mois, le système de positionnement par satellite avait 100 millions d'utilisateurs. Galileo est beaucoup plus précis que le GPS.

C’est une réussite européenne. Le système de positionnement par satellite Galileo, lancé en décembre 2016, compte désormais 200 millions d’utilisateurs dans le monde, comme le relate Numerama. En déplacement à Prague, Jean-Yves Le Gall, président du Conseil de l’agence spatiale européenne, s’est félicité de la réussite de Galileo, "grand succès de l’espace européen". Ce qui est particulièrement notable, c’est la progression du dispositif. Il y a seulement six mois, "seuls" 100 millions de personnes l’utilisaient.

Une précision au centimètre près. Galileo, qui est toujours en phase d’assemblage, compte 26 satellites déployés dans l’espace, et quatre de plus doivent être envoyés en juillet. L’avantage de ce système par rapport à ses concurrents, c’est la précision. Là où le GPS est capable de localiser au mieux à sept ou huit mètres, Galileo est précis au mètre près, voire au centimètre dans sa version payante. Avec le GPS, on sait sur quelle route est la voiture. Galileo est capable d’analyser sur quelle voie elle circule, ce qui est un avantage avec le développement des voitures autonomes.

Une enveloppe de 9,7 milliards d'euros. Comme le souligne Numerama, la progression de Galileo vient également du fait que de plus en plus de smartphones récents - iPhone X, Samsung Galaxy S8, LG V30… - sont capables de prendre en charge ce service. Galileo est un outil stratégique de l’Union européenne qui ne dépend pas de solutions étrangères. Le dispositif doit recevoir, pour la période 2021-2027, une enveloppe de 9,7 milliards d’euros.