La France intègre le TOP 5 des pays les plus attractifs pour investir

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le monde bouge est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Chaque matin, Axel de Tarlé décrypte l'une des actualités économiques marquantes du jour.

Malgré la crise des Gilets jaunes, la France intègre le Top 5 des pays les plus attractifs pour investir. Du jamais vu !

C’est assez incroyable mais selon le cabinet américain AT Kearney, il est conseillé d'investir en France, le pays des Gilets jaunes.
La France n'est pas à la première place mais elle intègre le TOP 5, ce qui n'était jamais arrivé. Cette enquête a été réalisée auprès de 500 dirigeants mondiaux à qui on a demandé où ils envisagent d'investir dans les trois prochaines années.
À la première place, on trouve bien évidemment les États-Unis. Puis, dans l’ordre, suivent l’Allemagne, le Canada, la Grande-Bretagne qui est 4eme malgré le Brexit. La France est donc cinquième, elle grimpe de deux places et passe devant le Japon et la Chine qui reléguée à la 7e place mondiale.

Qu'est ce qui se passe ? Comment expliquer que la France (avec ses 67 millions d'habitants) passe devant la Chine (avec 1,5 milliard de consommateurs) ?

C'est ça qui est fascinant dans cette enquête.
La Chine n'est plus un eldorado. Durant 10 ans entre 2002 et 2012, la Chine a été numéro un de ce classement. Elle est désormais reléguée à la 7e place, derrière le pays des Gilets jaunes.
Pourquoi ? Parce que, comme le disait ce lundi l'auteur de cette étude américaine qui était l'invité d'Emmanuel Duteil, les multinationales qui voulaient aller en Chine y sont déjà. Ca y est, le job est fait.
Une fois sur place, ces multinationales réalisent que la Chine est un pays difficile, avec peu de règles de droit. Le pays n’a que peu de respect de la propriété intellectuelle et l’n peut se faire dépouiller comme au coin d'un bois, sans obtenir réparation devant les tribunaux.

La France est aussi passée devant le Japon alors que cette enquête a été réalisée en janvier dernier, en pleine affaire Carlos Ghosn. Cette justice japonaise, qui fait peu de cas des droits de la défense, fait maintenant peur au monde des affaires ce qui porte un coup sévère à l'attractivité économique du japon.

On s'interroge souvent sur la faiblesse de nos démocraties, naives, très respectueuses du droit et des personnes, cette enquête montre au contraire la force de nos démocraties. Parce qu'elles respectent le droit, elles sont justement tout en haut de ce classement des pays les plus attractifs du monde.