Éolien offshore : "Engie veut construire l'équivalent de 6 réacteurs nucléaire en mer"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de Tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque matin, Axel de Tarlé décrypte l'une des actualités économiques marquantes du jour.

Axel de Tarlé, Engie ambitionne de devenir le numéro 2 mondial de l’éolien offshore. Dites-moi, ça marche vraiment ces éoliennes en mer ?

D'abord, c'est rassurant de voir qu'un géant du CAC 40, qui pèse 30 milliards en bourse, veut devenir l'un des leaders mondiaux de cette technologie. C'est qu'elle a du potentiel. En l'occurrence Engie (c'est l'ancien Gaz de Farnce) s'associe avec l'EDF du Portugal. A eux deux, ils ambitionnent d'être présents un peu partout dans le monde, avec pour objectif d'exploiter 5 à 7 Gigawatt d'éolien offshore d'ici 2025. C'est l'équivalent de 6 réacteurs nucléaires qu'Engie veut construire en mer.

Oui, mais à quel prix ?  C'est plus cher l'électricité produite en mer ?

Ça l'a longtemps été, mais justement toutes ces technologies sont nouvelles et les prix baissent très vite. Pour le nouvel appel d'offre au large de Dunkerque, le prix de revient de l'éolien offshore est d'environ 50 euros le MegaWatt/heure. On est tout à fait dans le marché, c'est même deux fois moins cher que l'électricité qui sortira de l'EPR, la nouvelle centrale nucléaire de Flamanville.

Que fait-on quand il n'y a pas de vent ? 

Justement, c'est beaucoup moins vrai en mer où le vent est continu. Si bien, qu'une éolienne en mer produit la moitié du temps. Alors que sur terre, c'est seulement le quart du temps. Et - surprise - contrairement à ce qu'on pourrait croire, vous savez où est-ce qu'il y a le plus de vent ? Ce n'est en Atlantique, c'est en Méditerranée ! C'est pour cela que l'Etat vient de lancer des appels d'offre - au large de Narbonne, (à Port La nouvelle et Leucate) pour capter les vents puissants de la Tramontane, mais aussi au large de Fos sur Mer pour capter le Mistral.

Que disent les habitants ? Sur la plage, la "vue sur mer" va en prendre un coup !

Justement, il y a une nouvelle technologie, c'est l'éolien flottant. L'éolienne, n'est plus fixée au fond de la mer, elle flotte et est simplement rattachée au fond marin via une ancre comme un bateau. Ça permet de les installer beaucoup plus loin : à 25 kilomètres, donc bien moins visible. Oui, c'est sûr, il faut installer ces éoliennes, là où elles gênent le moins. Mais, ça vaut le coup : on à la une énergie propre, presque en continue, et à un prix compétitif.