Voitures électriques : les constructeurs inventent de nouveaux bruits pour pouvoir les entendre

, modifié à
  • A
  • A
1:54
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Certains appréciaient les voitures électriques pour leur silence. Mais à partir du premier juillet prochain, elles seront obligées de faire du bruit pour une question de sécurité.

Une voiture totalement silencieuse, on ne l’entend pas arriver. On ne l’entend pas reculer. Ce qui peut provoquer des accidents. On pense à ceux qui ont la tête plongée dans leur smartphone. Mais il y a aussi les malvoyants pour qui c’est un réel problème.
Donc à partir du 1er juillet, tout véhicule électrique ou hybride, qui veut être autorisé à rouler dans l’Union Européenne, devra ajouter des petits haut-parleurs pour émettre un bruit d’avertissement quand il roule à moins de 20 km/h.
Cela ne concerne que les véhicules de quatre roues ou plus. Donc ni les scooters ni les trottinettes électriques qui pourront toujours nous surprendre quand elles arrivent.

Est-ce que les voitures devront faire un bruit en particulier ?

Non et c’est peut-être le principal problème. Car les constructeurs ont embauché des musiciens pour donner une « personnalité » à leur voiture. Et cela donne, soit des sons très proches d’un moteur classique comme chez Audi. Soit des bruits de salon de massage Zen chez Renault ou alors, de soucoupe volante chez Jaguar. Ce sera même comme les sonneries de téléphone. On pourra personnaliser le son de sa voiture comme avec l’une des options du futur Combi Volkswagen électrique : un bruit de calèche. Imaginez la cacophonie dans les centres-villes.