Tarifs qui font le "yo-yo", manque de bons plans... "60 Millions de consommateurs" épingle la SNCF

, modifié à
  • A
  • A
D'après 60 Millions de consommateurs, la ligne Paris-Lyon est celle que la SNCF rentabilise le plus. (Photo d'illustration) 1:24
D'après 60 Millions de consommateurs, la ligne Paris-Lyon est celle que la SNCF rentabilise le plus. (Photo d'illustration) © Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :
Dans son magazine à paraître ce jeudi, "60 Millions de consommateurs" livre une enquête sur la SNCF et épingle, en autres choses, le flou qu'elle entretient sur sa politique tarifaire. Selon l'association, le prix d'un billet pour un même trajet peut varier de 1 à 11. 

Guichets fermés, dessertes supprimées, flou total sur la politique tarifaire... "SNCF : tout déraille", c'est le titre pour le moins équivoque du magazine 60 Millions de consommateurs, disponible en kiosques ce jeudi. Un constat que l'association a effectué après avoir notamment analysé quelque 3.000 trajets. Et ce qui frappe le plus l'association, "ce sont les tarifs qui font le yo-yo sur un même trajet. Avec un différentiel qui peut aller de 1 à 11", explique au micro d'Europe 1 Benjamin Douriez, membre de 60 Millions de consommateurs.

Acheter son billet à l'avance, pas toujours synonyme de bon plan

D'après cette enquête, un trajet en TGV entre Aix-en-Provence et Paris peut vous coûter, le week-end, entre 25 et 116 euros, pour une place en seconde classe sans carte de réduction. Évidemment, plus vous réservez tôt, moins cher vous paierez : l'économie moyenne en achetant son billet deux mois à l'avance est de 20% par rapport à un achat 15 jours avant le départ. Mais cette astuce, connue de tous, ne fonctionne pas à chaque fois : "Sur les grands départs, il n'y a pas de bons plans ! On a pu le vérifier en relevant les prix pour un départ le week-end de l'Ascension et pendant 24 heures après l'ouverture des réservations", explique Benjamin Douriez.

Paris-Lyon, la ligne où la SNCF rentabilise le plus 

Et le constat est sans appel : "Sur les Paris-Bordeaux, tous les trains étaient au tarif maximum autorisé par la SNCF." D'après 60 Millions de consommateurs, la ligne que la SCNF rentabilise le plus est également la plus ancienne, puisqu'il s'agit de Paris-Lyon. Elle cumule ainsi beaucoup de demandes, pour peu de petits prix. À noter qu'il est plus facile de voyager à moindre fais sur cette ligne en empruntant un Ouigo, un train de l'offre low-cost de la SNCF. 

Enfin, dernière source de flou, les cartes de réduction qui ne sont pas utiles pour tous les types de trains. Sur des trajets en TER comme Paris-Caen-Cherbourg ou Paris-Orléans par exemple, l'association pointe que celle de la région est souvent plus avantageuse que celle de la SNCF.

Europe 1
Par Aurélien Fleurot, édité par Ugo Pascolo