Supermarchés ouverts à Noël : "Là où on demande des emplois, Casino ouvre avec des robots"

  • A
  • A
Casino Supermarchés 0:50
De nombreux magasins Casino seront ouverts ce mercredi de Noël et pour le nouvel an. © ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :
De nombreux magasins vont ouvrir mercredi ainsi qu'au Nouvel An grâce à des caisses automatiques. Laurence Gilardo, déléguée Force Ouvrière de Casino, dénonce cette pratique au micro d'Europe 1 et alerte sur les conséquences qu'une généralisation des robots pourrait avoir sur l'emploi. 

Aucun salarié dans les magasins, simplement des vigiles pour surveiller le bon déroulement des opérations. Comme cela se fait déjà dans de nombreux magasins Casino le dimanche après-midi, cette pratique va être étendue mercredi pour Noël, ainsi qu'au Nouvel An. Laurence Gilardo, déléguée syndicale Force Ouvrière, crie à la provocation. "Ce n'est pas tant le fait d'ouvrir un jour de fête qui pose problème. Ce qui est préoccupant, c'est l'ouverture de magasins grâce à des robots", explique-t-elle au micro d'Europe 1.

"Les ouvertures des magasins grâce à des automates nous préoccupent vraiment énormément dans la grande distribution en général, mais à Casino en particulier puisque Casino est plutôt précurseur en la matière", poursuit la déléguée syndicale FO. En effet, malgré la décision du Tribunal de grande instance d'Angers d'interdire à Casino d'ouvrir le dimanche, le groupe a ouvert de nombreux magasins "automatiques" ces dernières semaines.

"Là où nous demandons des emplois, Casino ouvre avec des robots", dénonce Laurence Gilardo. "Ce que nous craignons pour l'emploi, c'est la disparition des hôtes et des hôtesses de caisses", alerte-t-elle. Casino n'est pas le seul groupe à avoir généralisé les automates pour ouvrir ses magasins. En 2017, les salariés d'Auchan avaient manifesté contre la démocratisation des automates dans les hypermarchés. À l'époque, ils pointaient la suppression de 20.000 postes d'hôtesses de caisses dans la grande distribution.

Europe 1
Par Saadia Sisaïd, édité par Ariel Guez